Tagged Russie Unie

Bureau de vote à Rostov. Sources : Golos

Les élections législatives en Russie entachées de nombreuses fraudes

Communiqué de presse

Les élections législatives en Russie entachées de nombreuses fraudes.

Les élections législatives russes se sont déroulées, ce dimanche 18 septembre, dans un contexte tendu et ont été entachées, d’après l’organisation Golos, par de nombreuses fraudes.

Ces élections législatives ont eu lieu dans un contexte particulier : après les élections législatives de 2011 et le grand mouvement de contestation populaire qui les a suivi, plusieurs lois liberticides limitant les droits des citoyens russes ont été adoptées. Les possibilités de mobilisation citoyenne ont été réduites, les nombre de médias indépendants a diminué et la société civile subit une pression importante de la part des autorités. Plusieurs membres de l’opposition ont été empêchés de se présenter à ces élections et le débat démocratique dans les médias n’a pas été équitable. Lors de la campagne électorale, les conditions d’une concurrence démocratique saine n’ont pas été réunies et les « ressources administratives » ont été largement mobilisées en faveur du parti Russie-Unie. Tout a été organisé pour assurer la victoire du parti au pouvoir.

Malgré l’assurance du gouvernement et de la commission électorale centrale d’organiser des élections « propres », les observateurs indépendants ont signalé de nombreux cas de fraudes et des infractions. L’organisation Golos a notamment reçu plus de 3500 alertes et a recensé plusieurs centaines de cas de fraudes. D’après cette organisation, le niveau des fraudes serait « légèrement inférieur à celui de 2011 » mais reste important et ferait penser à une nouvelle large falsification des élections en Russie. Il ne s’agit donc pas de quelques infractions isolées mais d’un système de falsification massif et organisé.

Les observateurs indépendants ont constaté plusieurs « carrousels » (groupes d’électeurs qui votent plusieurs fois dans plusieurs bureaux de vote) notamment à Moscou et dans la région d’Altai, ainsi que plusieurs cas de bourrage d’urnes comme, par exemple, à Rostov-sur-Don. Ces nombreuses fraudes ont sans aucun doute aidé le parti Russie-Unie à obtenir une très large majorité à la Douma. Par ailleurs, l’abstention a été particulièrement élevée (surtout à Moscou et à Saint-Pétersbourg) ce qui montre un faible intérêt des citoyens pour ces élections.

Russie-Libertés constate avec regret que, une nouvelle fois, les engagements du gouvernement russe en matière d’élections libres et démocratiques n’ont pas été tenues. Les fraudes électorales constatées par les observateurs indépendants lors de ces élections législatives indiquent une violation massive du droit de vote des citoyens russes inscrit dans la Constitution. Nous exigeons une enquête indépendante sur l’ensemble des cas de fraudes constatés par la société civile.

Russie-Libertés