Tagged répressions

HRW interpelle la Russie

Europe 1

L’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) a appelé mardi les autorités russes à protéger le droit aux rassemblements « pacifiques », après l’interpellation d’une centaine d’opposants lors de manifestations à Moscou le week-end dernier.

« Les autorités russes au plus haut niveau doivent prendre des mesures immédiates pour protéger le droit aux rassemblements pacifiques », a indiqué HRW dans un communiqué.

http://www.europe1.fr/International/HRW-interpelle-la-Russie-997467/

Russie: une troisième membre supposée des Pussy Riot emprisonnée

yagg.com

Convoquée par la police de Moscou que comme témoin, Irina Lokteva a été detenue. Les enquêteurs ont réclamé son arrestation à la cour, l’accusant de faire partie du groupe féministe Pussy Riot et d’être une des performeuses de Holy Shit, prière punk anti-Poutine que le groupe a chanté à l’intérieur même de la cathédrale du Christ Sauveur de Moscou (voir la vidéo ci-dessous). Suite à cette action, deux membres du groupe avaient été arrêtées puis placées en détention, accusées de hooliganisme. Elles encourent sept ans de prison.

http://yagg.com/2012/03/17/russie-une-troisieme-membre-supposee-des-pussy-riot-emprisonnee/

Cinq ans de détention pour l’homme d’affaires Alexeï Kozlov

Le Nouvel Observateur

L’homme d’affaires russe Alexeï Kozlov a été condamné jeudi à Moscou à cinq ans de camp pour des détournements de fonds qu’il a toujours niés à l’issue d’un nouveau procès érigé par l’opposition en symbole des pratiques d’une justice corrompue. L’avocat de la défense, Iouri Kastanov, a estimé que le jugement était « contraire à la loi » et annoncé un pourvoi en cassation.

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120315.AFP0498/russie-cinq-ans-de-detention-pour-l-homme-d-affaires-alexei-kozlov.html

Sur le même sujet : L’opposition russe dénonce les représailles, Euronews, 16 mars

Libérez les féministes punk !

Courrier International

Le 8 mars, Journée internationale de la Femme, a lieu, en la Cathédrale Saint-Sauveur à Moscou, à l’appel de l’étudiant Pavel Arkhipov, une prière collective de soutien aux activistes du groupe féministe-punk russe Pussy Riot, arrêtées début mars, informe le quotidien en ligne Gazeta.ru. La veille, une lettre ouverte comportant 3500 signatures, de chrétiens orthodoxes ou de citoyens d’autres confessions, avait été adressée au Patriarche Kirill pour qu’il intercède en la faveur de Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova.

http://www.courrierinternational.com/breve/2012/03/08/liberez-les-feministes-punk

Sur le même thème, les détails de l’action: En prison pour avoir dansé dans une cathédrale, Libération, 12 mars.

Les manifestants jugés à la chaîne à Saint-Pétersbourg

Le Nouvel Observateur

Devant le tribunal de la seconde ville de Russie, mardi 6 mars, une dizaine de cars déverse les opposants arrêtés la veille. Le pouvoir a décidé de juger les 400 manifestants anti Poutine, dans la journée. Deux chefs d’accusations pèsent sur leurs épaules : rassemblement illégal, pour lequel ils risquent 2.000 roubles d’amende et résistance à l’ordre public, passible de deux semaines de détention administrative. Certains devraient, comme le droit russe le leur permet, demandés d’être jugés dans le tribunal correspondant à leur adresse de résidence. Une manière de se donner du temps pour préparer sa défense. « Le gouvernement veut juger à la chaine. Les gens risquent de ne pas être correctement informés de leurs droits », explique Maxime Filandrov de l’association Russie-Libertés.

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-russe/20120306.OBS3062/russie-les-manifestants-juges-a-la-chaine-a-saint-petersbourg.html

Russie : après les fraudes vient la matraque

Libération
Fini la rigolade et les manifestations de l’opposition bon enfant et sans débordements. Lundi soir, le meeting anti-Poutine à Moscou, pourtant autorisé, s’est terminé dans une confrontation violente entre les forces de l’ordre et les manifestants. Comme avant décembre, quand tout rassemblement de l’opposition finissait immanquablement sous les matraques de la police. Refusant de quitter la place Pouchkine à la fin du meeting, en suivant l’appel de Sergueï Oudaltsov, le leader du Front de gauche, ils ont décidé de «rester ici tant que Poutine ne partira pas».

http://www.liberation.fr/monde/01012394143-russie-apres-les-fraudes-vient-la-matraque

Sur le même sujet: Nouvelles manifestations contre Poutine, accusé de fraudes, Le Point, 5 mars

RUSSIE. Des centaines d’arrestations de manifestants

Le Nouvel Observateur

La police a donné l’assaut contre les manifestants réunis lundi 5 mars place Pouchkine, à Moscou, lors d’une manifestation autorisée au lendemain de l’élection présidentielle qui a consacré une nouvelle fois Vladimir Poutine dès le premier tour. La police anti-émeute a procédé à de nombreuses arrestations, parfois violentes, tabassant à coups de matraque les opposants qui refusaient de se laisser embarquer, a-t-on pu constater en direct sur le site de diffusion de vidéos en direct Ustream.

Certains manifestants, à terre, ont été frappés au sol par les forces de l’ordre. Solidaires, les manifestants se tenaient par les bras, en rang serrés avant d’être dispersés par la police. Parmi les leaders arrêtés : Alexey Navalny, Serguey Oudaltsov, Ilia Iachine.

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-russe/20120305.OBS2940/russie-des-centaines-d-arrestations-de-manifestants.html

Les activistes de Femen en prison : « une décision politique »

Le nouvel observateur

Le groupe féministe ukrainien Femen a organisé dimanche 4 mars un happening anti-Poutine, lors du scrutin présidentiel. Vingt minutes seulement après le passage de Vladimir Poutine et de son épouse, trois jeunes femmes de Femen font leur entrée dans le bureau de vote Moscovite. Oksana, Anna et Irina enlèvent leurs hauts sous le regard amusé des journalistes. Sur leurs torses nus, inscrit à la peinture noire « Je vole pour Poutine » et « Poutine Voleur! ». Un « acte symbolique » qui a valu aux trois activistes un envoi direct en prison, sans même la possibilité de recevoir des vêtements de l’extérieur.

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-russe/20120305.OBS2938/russie-les-activistes-de-femen-en-prison-une-decision-politique.html