Tagged pussy riot

CklFPgkW0AAyFiA

Soutenez ce projet et aidez Russie-Libertés

Soutenez ce projet et aidez Russie-Libertés :

« Deux films prestigieux inédits au cinéma, deux groupes d’activistes russes s’illustrant de façon radicale par la performance artistique, de nombreux bonus : par ce projet d’édition DVD, notre volonté est d’interroger la relation entre art et politique et le rapport de l’artiste activiste (ou « artiviste ») aux médias. »

Pour chaque contribution vous aidez aussi Russie-Libertés à organiser la Journée du 7 octobre dédiée à la liberté d’expression en Europe, à l’occasion du 10ème anniversaire de la mort de la journaliste assassinée Anna Politkovsaïa :
> 1 euro pour une contribution de 6 euros
> 2 euros pour une contribution de 33 euros

En savoir plus et contribuer ici : https://www.indiegogo.com/projects/coffret-2-dvd-pussy-riot-voina–2#/

pussy

Soirée-Projection du film « Pussy vs. Putin » – « Pussy против Путина ».

Soirée-Projection du film « Pussy vs. Putin » – « Pussy против Путина ».

L’association Russie-Libertés vous invite à une soirée-projection du film documentaire « Pussy vs Putin » réalisé par le collectif russe Gogol’s Wives Productions. Le film a reçu le prix du festival du film documentaire d’Amsterdam en 2013.

La projection sera suivie d’un échange avec la réalisatrice Taisiya Krugovikh.

Lieu : Galerie La Valse, 41, rue des Tournelles, 75003 Paris.
Date : jeudi 19 février 2015 à 19h.

(nombre de places limité, inscrivez-vous : russie.libertes@gmail.com)

Pussy Riot arrêtées à Sotchi : Russie-Libertés exige le rétablissement de l’Etat de Droit en Russie

Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina du groupe Pussy Riot ainsi que sept autres personnes, dont des journalistes, ont été interpelées aujourd’hui à Sotchi par la police russe et les forces spéciales.
Aucune accusation basée sur des faits réels n’a été formulée contre elles, il s’agit d’une arrestation arbitraire liée uniquement à leur présence sur le territoire des Jeux Olympiques à Sotchi.
Cette nouvelle arrestation politique illustre le climat de tension qui règne actuellement en Russie. C’est une violation flagrante de la Constitution et des droits et libertés des citoyens russes.
Russie-Libertés exige la libération immédiate des membres du groupe Pussy Riot et des autres personnes arrêtées, dont des journalistes, ainsi que la restauration de l’État de Droit en Russie.

« Russie, le retour en arrière » : interview vidéo avec Shaïba et Serafima, du groupe Pussy Riot

Amnesty International France (AIF) et Russie-Libertés diffusent une interview vidéo libre de droit – enregistrée à Paris fin juin 2013 – de deux membres du groupe punk féministe russe, les Pussy Riot, qui alertent l’opinion publique sur la réalité actuelle du pays, et sur la situation particulière de leurs trois amies condamnées, Katia Samoutsevitch, Nadia Tolonnikova et Maria Alekhina.

« On assiste en Russie à une dégradation sauvage de la situation des droits humains ». C’est par ses mots que Shaïba, membre du groupe Pussy Riot en visite confidentielle en France fin juin 2013, commence un long entretien vidéo avec Amnesty International France et Russie-Libertés.
Read more

Maria Alekhina, en grève de la faim depuis une semaine, doit être libérée !

La Joconde (proposé automatiquement par WordPress "Texte alternatif de l’image, exemple : « La Joconde »"

Paris, 28/05/2013

Communiqué de presse

Maria Alekhina, en grève de la faim depuis une semaine, doit être libérée !

Maria Alekhina, membre du groupe Pussy Riot, emprisonnée dans un camp de la région de Perm, est en grève de la faim depuis une semaine. Elle dénonce ses conditions de détention, les pressions qu’elle subit et exige de pouvoir assister à sa propre audience. Russie-Libertés demande sa libération immédiate.

Read more

Soirée « Free Pussy Riot ! » au festival Les Femmes s’en Mêlent – Point Éphémère, Paris

Le 20 mars 2013, le célèbre Point éphémère (Paris) a vibré en solidarité avec Nadia et Maria, deux jeunes femmes membres du groupe russe Pussy Riot, emprisonnées en Russie. Lors d’une soirée « Free Pussy Riot ! » organisée dans le cadre du festival Les Femmes s’en Mêlent en partenariat avec l’association Russie-Libertés les visiteurs du lieu ont pu assister à une installation artistique vivante, une conférence de presse et un concert.

La soirée a commencé avec l’exposition des œuvres de l’artiste russe Victoria Lomasko sur le procès des Pussy Riot, l’installation de Maria Schmidt et Olga Kokorina et la projection des clips des Pussy Riot sur grand écran. L’installation vivante « Qui a peur de la prison ? Nous ou ceux qui ont donné l’ordre de nous jeter ici pour nous forcer à nous taire ? » – extrait d’une lettre de Nadia Tolokonnikova de la maison d’arrêt – a donné le coup d’envoi. Trois jeunes femmes encagoulées écrivaient des phrases des derniers discours et des extraits des lettres de Maria et Nadia sur un papier kraft accroché au mur, sous la lumière des projecteurs. Par cette installation les artistes ont voulu montrer leur soutien aux deux membres du groupe Pussy Riot toujours détenues en prison. « Puisque ces jeunes femmes brillantes et courageuses ont été privées de la parole notre but est de sensibiliser le plus grand nombre de personnes aux messages qu’elles ont voulu passer. Le message qui n’a été entendu ni par le gouvernement ni par les représentant de la, soi-disant, justice en Russie, mais qui a traversé les murs, les frontières et les langues. Alors, tant que les jeunes femmes seront en prison, il y aura toujours d’autres Pussy Riot partout dans le monde pour continuer à dire et à écrire la vérité » ont expliqué Maria Schmidt et Olga Kokorina.

Lors de la conférence de presse qui a suivi l’installation, Stéphane Amiel, programmateur du festival, a souligné que « partisan de la liberté d’expression et du droit des Femmes, Les Femmes S’en Mêlent ne peut pas rester insensible au cas des Pussy Riot ». Anne Nerdrum, Amnesty International France, a aussi insisté sur la « nécessité de soutenir les deux jeunes femmes enfermées » et a rappelé qu’Amnesty a attribué le titre de « prisonnières de conscience » à Nadia et Maria.

La soirée a continué avec une discussion par vidéoconférence avec Ekaterina Samoutsevitch, membre du groupe Pussy Riot en résidence surveillée à Moscou. Ekaterina a remercié toutes celles et tous ceux qui soutiennent le groupe partout dans le monde. Elle indiqué que les conditions de détention de Nadia et Maria étaient « très difficiles » et a appelé à « continuer la mobilisation pour obtenir leur libération et faire cesser l’injustice dont elles sont victimes« .

Un concert a clôturé la soirée. Les groupes Novella, Tiger Bell et The history Of Apple Pie ont enflammé le Point éphémère en adressant de vibrants messages de soutien aux Pussy Riot et en demandant la libération immédiate de leurs collègues artistes. Les musiciennes ont rappelé l’importance du « respect de la liberté d’expression notamment artistique et du respect des droits humains« . « Nous chantons ici pour elles ! » ont lancé les musiciennes de Tiger Bell.

Soirée spéciale « FREE PUSSY RIOT » au festival Les Femmes S’en Mêlent – Mercredi 20 mars à partir de 18h à Point éphémère

73077_393496010727416_330675509_n

Mercredi 20 mars, à partir de 18h à Point Éphémère

Le festival Les Femmes s’en Mêlent et l’association Russie-Libertés vous invitent à une soirée artistique “Free Pussy Riot”.

Il y a un an, en mars 2012, trois femmes membres du groupe punk féministe russe « Pussy Riot » étaient arrêtées et jetées en prison suite à une chanson contre Vladimir Poutine dans une la Cathédrale du Christ-Saint-Sauveur de Moscou. Jugées en août 2012 lors d’un procès considéré comme inéquitable, deux d’entre-elles, Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, sont aujourd’hui emprisonnées dans des conditions très dures en Russie alors que Ekaterina Samoutsevitch est assignée à résidence à Moscou.

Partisan de la liberté d’expression et du droit des Femmes, Les Femmes S’en Mêlent ne peut pas rester insensible au cas des Pussy Riot. Un hommage leur sera rendu avec la journée du 20 mars à Point Éphémère et un soutien leur sera apporté via l’association Russie-Liberté: exposition, projection des clips censurés en Russie, video conférence avec Ekaterina, table ronde, rencontre avec des artistes et déferlement de décibels et de cagoules pendant les concerts de Tiger Bell, The History of Apple Pie et Novella.

Read more

Elus parisiens : votez pour la proposition de nomination des membres du collectif russe Pussy Riot comme « Citoyennes d’honneur » de la ville de Paris !

au tribunal dans la cage des prévenus dangereux - 20.06.2012

Paris, 04/02/13

Communiqué de presse

Elus parisiens : votez pour la proposition de nomination des membres du collectif russe Pussy Riot comme « Citoyennes d’honneur » de la ville de Paris !

L’association « Russie-Libertés » appelle tous les élus du Conseil de Paris à voter en faveur de la proposition de nomination de Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina, membres du collectif russe Pussy Riot comme « Citoyennes d’honneur » de la ville de Paris.

Read more

Les Inrocks : Ekaterina Samoutsevitch, de Pussy Riot : « Pourquoi ne pas accepter la nationalité française ? »

Les trois membres des Pussy Riot juste avant leur procès en appel le 1er octobre 2012 à Moscou (Maxim Shemetov/Reuters)

Lundi 14 janvier, l’association Russie-Libertés organisait une conférence sur l’état de la liberté artistique dans la Russie d’aujourd’hui. L’occasion d’un dialogue privilégié avec Ekaterina Samoutsevitch, artiste et membre de Pussy Riot.

Lire l’article ici.