Tagged nucléaire

centrale_tchernobyl-4ca3d

Tchernobyl 30 ans après

L’Ukraine, la Russie, la Biélorussie mais aussi une grande partie de l’Europe ont été marquées par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl commencée le 26 avril 1986. Scandales sanitaires, mensonges et dénis, milieu naturel atteint, réacteur toujours menaçant… cette catastrophe écologique est aussi, encore aujourd’hui, un scandale démocratique.

A l’occasion de ce triste 30ème anniversaire de l’accident, Russie-Libertés soutient l’initiative du réseau Sortir du nucléaire : http://sortirdunucleaire.org/Tournee-d-une-liquidatrice-russe.

Photo : Amélie Poinssot/Mediapart

L’écologiste russe Nadejda Koutepova a obtenu l’asile politique en France

L’écologiste russe Nadejda Koutepova, fondatrice de l’ONG « Planète de l’Espoir », a obtenu l’asile politique en France.

Depuis quinze ans l’ONG de Nadejda Koutepova aide les victimes de contamination radioactive autour de l’usine de Maïak, dans l’Oural, où a eu lieu, en 1957, la première catastrophe nucléaire au monde. En juillet 2015, elle a été attaquée par les autorités et les médias pro-Kremlin et contrainte de quitter le territoire russe avec ses enfants. Hier, elle a annoncé avoir obtenu l’asile politique en France, qui lui offre, ainsi qu’à ses enfants, une protection contre les poursuites à caractère politique en Russie.

Photo : Amélie Poinssot/Mediapart

Nadejda Koutepova. Une militante russe antinucléaire demande l’asile à la France.

Mediapart a publié une grande interview avec Nadejda Koutepova, militante écologiste russe qui a demandé l’asile politique en France.

Vous pouvez retrouver l’interview ici : Une militante russe antinucléaire demande l’asile à la France.

« À la tête de l’ONG « Planète de l’Espoir », Nadejda Koutepova milite depuis quinze ans pour faire reconnaître les victimes de contamination radioactive dans l’Oural, autour de l’usine de Maïak où avait éclaté, en 1957, la première catastrophe nucléaire au monde. En juillet, elle a été contrainte de dissoudre l’ONG et de quitter le territoire russe. Ce vendredi 2 octobre, alors que François Hollande reçoit Vladimir Poutine à Paris, elle demande l’asile en France. »

Depuis son arrivée en France, Nadejda Koutepova est accompagnée et aidée dans ses démarches par Russie-Libertés.