Tagged écologie

Photo : Amélie Poinssot/Mediapart

Nadejda Koutepova. Une militante russe antinucléaire demande l’asile à la France.

Mediapart a publié une grande interview avec Nadejda Koutepova, militante écologiste russe qui a demandé l’asile politique en France.

Vous pouvez retrouver l’interview ici : Une militante russe antinucléaire demande l’asile à la France.

« À la tête de l’ONG « Planète de l’Espoir », Nadejda Koutepova milite depuis quinze ans pour faire reconnaître les victimes de contamination radioactive dans l’Oural, autour de l’usine de Maïak où avait éclaté, en 1957, la première catastrophe nucléaire au monde. En juillet, elle a été contrainte de dissoudre l’ONG et de quitter le territoire russe. Ce vendredi 2 octobre, alors que François Hollande reçoit Vladimir Poutine à Paris, elle demande l’asile en France. »

Depuis son arrivée en France, Nadejda Koutepova est accompagnée et aidée dans ses démarches par Russie-Libertés.

cropped-ozCtls-saFA1

L’écologiste russe Evgueni Vitichko en grève de la faim

L’écologiste russe Evgueni Vitichko commence une grève de la faim

Evgueni Vitichko, écologiste russe injustement condamné à 3 ans de colonie pénitentiaire, vient de commencer une grève de la faim. Il proteste contre une décision de la Cour Suprême de la Fédération de Russie qui a rejeté le 20 mars 2015 la demande de réévaluation de sa condamnation.
Read more

Russie-Libertés appelle à signer la pétition pour la libération de l’écologiste russe Evgueni Vitichko

12711_663758263663247_357542745_n

Evgueni Vitichko est un géologue et militant écologiste reconnu. Il est notamment l’auteur de travaux sur l’écologie du Caucase et de la région de Krasnodar, au sud de la Russie. Il a également participé à la rédaction d’un rapport dénonçant l’impact sur l’environnement des Jeux Olympiques d’hiver 2014 à Sotchi.

Fin 2013, Evgueni Vitichko a été condamné à 3 ans de camps par le tribunal de Krasnodar pour avoir inscrit « C’est notre forêt » sur une clôture entourant une construction illégale réalisée pour le gouverneur de la région dans une zone protégée.

Aujourd’hui Evgueni Vitichko est devenu un prisonnier politique victime d’un système répressif.

Russie-Libertés appelle à signer la pétition pour la libération de l’écologiste russe Evgueni Vitichko : SIGNEZ ICI !

Russie-Libertés rejoint le mouvement international pour la libération de l’écologiste russe Evgueni Vitichko.

12711_663758263663247_357542745_n

Russie-Libertés rejoint le mouvement international pour la libération de l’écologiste russe Evgueni Vitichko.

Evgueni Vitichko est un géologue et militant écologiste reconnu. Il est notamment l’auteur de travaux sur l’écologie du Caucase et de la région de Krasnodar, au sud de la Russie. Il a également participé à la rédaction d’un rapport dénonçant l’impact sur l’environnement des Jeux Olympiques d’hiver 2014 à Sotchi.

Fin 2013, Evgueni Vitichko a été condamné à 3 ans de camps par le tribunal de Krasnodar pour avoir inscrit « C’est notre forêt » sur une clôture entourant une construction illégale réalisée dans une zone protégée pour le gouverneur de la région. Aujourd’hui Evgueni Vitichko est devenu un prisonnier politique victime d’un système répressif.

Russie-Libertés a décidé de rejoindre le mouvement international pour exiger la libération immédiate de Evgueni Vitichko et l’abandon de toutes les charges contre lui ainsi que contre tous les militants russes.

Lundi 9 juillet 2012, à 19h30 : Rencontre avec la militante écologiste russe Evguenia Chirikova

La Librairie du Globe et l’association Russie-Libertés vous invitent :

Lundi 9 juillet 2012, à 19h30
Rencontre avec la militante écologiste russe Evguenia Chirikova

« Écologie, démocratie, lutte contre la corruption : même combat en Russie ? »

Evguenia Chirikova est la leader du mouvement pour la défense de la forêt de Khimki. Lors des manifestations qui ont suivi les élections législatives russes de décembre 2011, entachées par de nombreuses fraudes, elle est devenue une figure incontournable du mouvement de contestation. En 2012 elle a reçu le prestigieux Prix Goldman pour l’environnement.

La lutte pour la défense de la forêt de Khimki, près de Moscou, est devenue un symbole en Russie. La forêt est menacée par un projet d’autoroute Moscou – Saint-Pétersbourg confié au groupe français Vinci. Depuis plusieurs années des militants et des habitants locaux contestent ce projet et l’accusent d’être anti-environnemental et anti-démocratique. Des soupçons de corruption planent également sur le montage du projet et les militants subissent quasi-quotidiennement une violence inouïe. Depuis 2008, plusieurs activistes et journalistes qui ont couvert ce combat ont été agressés, deux d’entre-eux se trouvent encore aujourd’hui dans un état grave.

Nous vous invitons à échanger autour de ces sujets lors de la rencontre avec Evguenia Chirikova. Les échanges se dérouleront en Russe, une traduction en Français sera assurée.

Lieu : 67 bd Beaumarchais, 75003 Paris.
Facebook : https://www.facebook.com/events/157004971090600/

Mouvement « Pour la défense du Khoper » : Le projet d’exploitation de gisements de cuivre-nickel dans la région de Voronej pose problème

Suite à une demande du Mouvement « Pour la défense du Khoper » nous publions ici leur texte sur les dangers du projet d’exploitation de gisements de cuivre-nickel dans la région de Voronej.

Le projet d’exploitation de gisements de cuivre-nickel dans la région de Voronej pose problème

La décision du Gouvernement de la Fédération de Russie, signée par Vladimir Poutine le 26 décembre 2011, prévoit une exploitation dangereuse de gisements de cuivre et de nickel dans la région de Voronej.

Les  gisements de Iélanskoïé et Iolkinskoïe sont connus depuis le années 1960. En 1977 le gouvernement de l’URSS avait pris la décision de ne pas les exploiter. Cette décision était liée au profil agricole de la région, aux difficultés techniques liées à l’exploitation et à la proximité de réserves naturelles.

Aujourd’hui, on prévoit d’y construire plusieurs mines pour l’extraction du minerai, une usine d’enrichissement qui produirait du concentré de cuivre-nickel, un site de stockage des déchets de l’exploitation minière, une réserve d’eau, des sites de stockage de produit fini et un terminal de fret ferroviaire.

Read more