Tagged 5 mars

Les manifestants jugés à la chaîne à Saint-Pétersbourg

Le Nouvel Observateur

Devant le tribunal de la seconde ville de Russie, mardi 6 mars, une dizaine de cars déverse les opposants arrêtés la veille. Le pouvoir a décidé de juger les 400 manifestants anti Poutine, dans la journée. Deux chefs d’accusations pèsent sur leurs épaules : rassemblement illégal, pour lequel ils risquent 2.000 roubles d’amende et résistance à l’ordre public, passible de deux semaines de détention administrative. Certains devraient, comme le droit russe le leur permet, demandés d’être jugés dans le tribunal correspondant à leur adresse de résidence. Une manière de se donner du temps pour préparer sa défense. « Le gouvernement veut juger à la chaine. Les gens risquent de ne pas être correctement informés de leurs droits », explique Maxime Filandrov de l’association Russie-Libertés.

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-russe/20120306.OBS3062/russie-les-manifestants-juges-a-la-chaine-a-saint-petersbourg.html

Russie : après les fraudes vient la matraque

Libération
Fini la rigolade et les manifestations de l’opposition bon enfant et sans débordements. Lundi soir, le meeting anti-Poutine à Moscou, pourtant autorisé, s’est terminé dans une confrontation violente entre les forces de l’ordre et les manifestants. Comme avant décembre, quand tout rassemblement de l’opposition finissait immanquablement sous les matraques de la police. Refusant de quitter la place Pouchkine à la fin du meeting, en suivant l’appel de Sergueï Oudaltsov, le leader du Front de gauche, ils ont décidé de «rester ici tant que Poutine ne partira pas».

http://www.liberation.fr/monde/01012394143-russie-apres-les-fraudes-vient-la-matraque

Sur le même sujet: Nouvelles manifestations contre Poutine, accusé de fraudes, Le Point, 5 mars

RUSSIE. Des centaines d’arrestations de manifestants

Le Nouvel Observateur

La police a donné l’assaut contre les manifestants réunis lundi 5 mars place Pouchkine, à Moscou, lors d’une manifestation autorisée au lendemain de l’élection présidentielle qui a consacré une nouvelle fois Vladimir Poutine dès le premier tour. La police anti-émeute a procédé à de nombreuses arrestations, parfois violentes, tabassant à coups de matraque les opposants qui refusaient de se laisser embarquer, a-t-on pu constater en direct sur le site de diffusion de vidéos en direct Ustream.

Certains manifestants, à terre, ont été frappés au sol par les forces de l’ordre. Solidaires, les manifestants se tenaient par les bras, en rang serrés avant d’être dispersés par la police. Parmi les leaders arrêtés : Alexey Navalny, Serguey Oudaltsov, Ilia Iachine.

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-russe/20120305.OBS2940/russie-des-centaines-d-arrestations-de-manifestants.html