Ilya Yashin est l’un des opposants russes les plus actifs du moment. Il a été membre du parti Iabloko et a le mouvement Solidarité avec Boris Nemtsov avant son assassinat. En 2017, Ilya a été élu député du district municipal de Krasnoselsky à Moscou.

Le 12 juillet 2022, une enquête pénale est ouverte contre lui pour « fausses informations » sur l’armée russe motivée par la haine politique. En effet, dans une vidéo Youtube, Yashin a osé évoquer le massacre de civils par l’armée russe à Butcha. Le 13 juillet, il est placé en détention provisoire par décision de justice – au moins jusqu’au 12 septembre.

Ilya Yashin risque jusqu’à 10 ans de prison pour ses paroles – pour avoir osé appeler la guerre, une guerre, et dire comment elle se déroule réellement. Il est jugé sous prétexte d’une loi inconstitutionnelle, bafouant la liberté d’expression, la liberté de pensée et la liberté de recherche d’informations pourtant garanties par la Constitution russe.
Le régime de Poutine a lancé une répression massive contre quiconque osant critiquer ses actions et surtout la guerre, afin d’intimider la société civile, de la réduire au silence et de briser toute forme de résistance. D’autres cas existent tels que celui d’Aleksei Gorinov, condamné à 7 ans de prison.

Nous demandons la libération d’Ilya et l’arrêt de toutes poursuites politiquement motivées contre lui. Nous demandons également la libération de tous les prisonniers politiques en Russie ! 

Soutenez Ilya Yashin, signez la pétition : http://chng.it/mD59vVt4Pz

Retourvez l’interview de Yashin après un mois d’emprisonnement dans Le Monde par Emmanuel Grynszpan publiée le 11/08/2022

Ilia Iachine, opposant russe emprisonné : « Les premiers signes du mécontentement de la population sont déjà visibles »

A 39 ans, ce compagnon de route d’Alexeï Navalny est l’un des rares leaders de l’opposition démocratique à n’avoir pas fui le pays. Il répond aux questions que « Le Monde » lui a transmises par l’intermédiaire de ses avocats.

Ilia Iachine lors d’une audience au tribunal municipal de Moscou, le 13 juillet 2022.
Ilia Iachine lors d’une audience au tribunal municipal de Moscou, le 13 juillet 2022. DMITRY SEREBRYAKOV / AP

Ilia Iachine, 39 ans, est l’un des rares leaders de l’opposition démocratique russe à n’avoir pas fui le pays. Il a été interpellé à Moscou, fin juin, sous des motifs fallacieux, après s’être engagé contre la guerre en Ukraine. Lundi 8 août, le tribunal municipal de Moscou a ordonné le maintien en maison d’arrêt, durant son procès, de ce compagnon de route d’Alexeï Navalny – déjà condamné et emprisonné – et de Boris Nemtsov, assassiné en 2015. Il risque désormais une peine allant jusqu’à quinze ans de prison. La procureure a exigé que l’audience se déroule à huis clos pour « ne pas permettre à Iachine de populariser ses opinions contre la guerre ». L’opposant, qui assistait à la séance de la prison par liaison vidéo, a exhibé une pancarte sur laquelle était inscrit le slogan « Non à la guerre » au moment où le tribunal a annoncé sa décision. Il répond aujourd’hui aux questions que Le Monde lui a transmises par l’intermédiaire de ses avocats.

Vous saviez que vous risquiez d’être emprisonné. Quelles mesures avez-vous prises pour votre sécurité personnelle, pour votre santé et pour vos proches ?

Je me suis préparé moralement. Il est très important de s’interroger honnêtement dans une telle situation : suis-je prêt à aller en prison pour mes convictions ? Il faut avoir une idée claire de ce qui vous attend, ne pas se faire d’illusions et ne pas être hanté par le doute. Le dissident soviétique Vladimir Boukovski, qui a connu les prisons et les camps, m’a expliqué un jour : « Si, avec de la volonté, tu parviens à supprimer cette peur, tu deviens pratiquement invulnérable pour le système. »

Retrouvez l’article dans son intégralité sur : https://www.lemonde.fr/international/article/2022/08/11/ilia-iachine-opposant-russe-emprisonne-les-premiers-signes-du-mecontentement-de-la-population-sont-deja-visibles_6137742_3210.html

Russie-Libertés

Merci de visiter notre site, pour nous soutenir :