From Nos communiqués de presse

Cinq ans après l’assassinat de Natalia Estemirova : une impunité intolérable

img222

Natalia Estemirova, journaliste et défenseure des droits humains, a été assassinée en Ingouchie le 15 juillet 2009.  Aujourd’hui, cinq ans après sa mort, l’impunité des responsables de son assassinat est totale. Russie-Libertés exige l’ouverture d’une enquête véritablement libre et indépendante afin d’identifier et de juger les coupables et les réels commanditaires de son assassinat.

Read more

Un nouveau candidat de l’opposition assigné à résidence à Moscou

Le 11 juin 2014 Konstantin Yankauskas, candidat aux élections au Parlement de Moscou qui auront lieu en septembre cette année, a été assigné à la résidence. Il est accusé de « détournement des fonds » de la campagne électorale d’un des leaders de l’opposition russe, Alexeï Navalny, lorsque celui-ci se présentait aux élections du maire de Moscou en septembre 2013.

Le Parquet a motivé sa demande d’arrêts à la résidence en présumant que Yankauskas, en tant que délégué municipal à Moscou qui aurait des rréseaux et des connaissances parmi les fonctionnaires, pourrait menacer les témoins et détruire les preuves. Le procureur a cependant refusé de mettre à l’évidence des preuves.

Lundi 16 juin Yankauskas devrait soumettre le dossier de candidature pour les élections municipales. Yankauskas s’est vu refusé l’accès à tous les moyens de communication, y compris Internet et téléphone, ce qui l’handicape considérablement dans ses moyens de mener la campagne électorale. Le 17 juillet, date de la fin d’arrêts à la résidence, est également la date limite de soumission des dossiers, ce qui rend quasi-impossible la participation de Yankauskas aux élections.

L’affaire de Yankauskas montre une fois de plus que la Justice est largement utilisée en Russie pour persécuter des opposants politiques.

Russie-Libertés demande la libération immédiate de Konstantin Yankauskas, ainsi que de tous les autres prisonniers politiques.

Russie-Libertés salue la décision d’un tribunal de Moscou de libérer Mikhail Kossenko

imageRussie-Libertés salue la décision d’un tribunal de Moscou de libérer Mikhail Kossenko de l’hôpital psychiatrique dans lequel il est interné de force depuis le 25 mars dernier.

Nous espérons que rien ne pourra entraver cette décision et attendons avec impatience le jour où elle entrera en vigueur et Mikhail sera libre.

Par ailleurs cela ne peut faire oublier que Mikhail Kossenko n’aurait jamais dû être ni arrêté, ni emprisonné, ni envoyé de force dans un hôpital psychiatrique, sur la base d’une expertise médicale écrite à des fins politiques.

Russie-Libertés dénonce le caractère politique de ce procès et exige la libération de tous les prisonniers du 6 mai et l’arrêt immédiat de toutes formes de pressions sur les militants de la société civile russe.

Poutine à Paris le 5 juin : Russie-Libertés appelle au rassemblement contre la guerre et pour la défense des droits et des libertés

Poutine à Paris le 5 juin : Russie-Libertés appelle au rassemblement contre la guerre et pour la défense des droits et des libertés.

Jeudi 5 juin 2014, Vladimir Poutine rencontre François Hollande dans le cadre d’un dîner à l’Élysée. Sans lien direct avec le programme des cérémonies, commémorations et manifestations pour le 70ème anniversaire du débarquement des forces alliées le 6 juin en Normandie, ce dîner aura pour thème les questions internationales, ainsi que la situation politique en Ukraine et en Russie. C’est la raison pour laquelle l’association Russie-Libertés appelle au rassemblement, aux côtés des associations ukrainiennes, pour dire « Stop à la guerre » et défendre les droits et libertés des citoyens qui sont menacés par la politique du Kremlin.

Le rassemblement aura lieu à Paris, le jeudi 5 juin 2014, de 18h à 20h, à l’angle de la Constantine et de la rue de l’Université, métro Invalides.

Venez nombreuses et nombreux.

Russie-Libertés.

Présentation du rapport « Corruption en Russie : éviter le piège, lutter contre le fléau » // Mercredi 21 mai 2014, à 19h45

 

bannerAN

Présentation du rapport

Corruption en Russie : éviter le piège, lutter contre le fléau

Mercredi 21 mai 2014, à 19h45.
Salle de la commission des Affaires européennes
33, rue Saint Dominique, Paris 75007
métro Assemblée Nationale.

A l’approche des élections européennes, l’association « Russie-Libertés » publie un rapport qui décrit et analyse « le carburant du régime russe et de ses dérives » : la corruption. Les experts et militants de l’association proposent de nombreuses solutions pour éviter le piège de la corruption en Russie et lutter contre ce fléau au niveau européen.

Le rapport sera présenté et discuté le 21 mai 2014 à Paris.

Programme :

Introduction par Danielle Auroi, présidente de la Commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale.

Discussion avec :
William Bourdon, avocat et président de l’association SHERPA.
Marie Mendras, politologue au CNRS et au Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (CERI), professeur à Sciences Po Paris.
Alexei Goldvasser, ingénieur, membre de l’association Russie-Libertés.
Alexis Prokopiev, président de l’association Russie-Libertés.

Facebook event : https://www.facebook.com/events/412797502193706/

Inscription obligatoire avant le 20 mai, par mail : russie.libertes@gmail.com

> > Pour télécharger le rapport cliquez ici.

> > Pour télécharger le dossier de presse cliquez ici.

> > Pour télécharger l’invitation à la présentation du rapport cliquez ici.

Communiqué de presse : Les actions du régime de M. Poutine isolent la Russie sur le plan international et réduisent les droits et libertés des citoyens russes

Paris, 19/03/14

Communiqué de presse

Les actions du régime de M. Poutine isolent la Russie sur le plan international et réduisent les droits et libertés des citoyens russes

Les récentes actions des autorités russes ont pour conséquence l’isolement de la Russie sur le plan international ainsi qu’un recul inquiétant des droits et libertés des citoyens russes. Russie-Libertés condamne avec fermeté le chemin actuellement emprunté par le régime de M. Poutine.
Read more

Après les JO, retour des condamnations politiques en Russie

source photo : http://zyalt.livejournal.com/1009343.html

Communiqué de presse

Après les JO, retour des condamnations politiques en Russie.

 Après la condamnation à de lourdes peines des « prisonniers du 6 mai » les arrestations et condamnations politiques continuent à Moscou. Russie-Libertés dénonce un climat autoritaire et répressif qui limite les libertés des citoyens russes. 

La lourde condamnation des « prisonniers du 6 mai » est une nouvelle dérive du régime russe

BhOvt-zCAAAjw_M

Paris, 24/02/2014

Communiqué de presse

La lourde condamnation des « prisonniers du 6 mai » est une nouvelle dérive du régime russe

Le tribunal de Moscou vient de condamner sept « prisonniers du 6 mai » à de lourdes peines allant jusqu’à quatre ans de prison ferme. Russie-Libertés dénonce une dérive du régime qui utilise la « justice » comme arme politique.

Read more

Situation en Ukraine : réaction de Russie-Libertés

source : http://zyalt.livejournal.com/

Communiqué de presse

Paris, le 19/02/14

Situation en Ukraine : réaction de Russie-Libertés

Depuis plusieurs semaines des milliers d’Ukrainiens se mobilisent pour défendre leurs droits et leurs libertés.
Russie-Libertés réaffirme sa solidarité avec les manifestants pacifiques et les démocrates ukrainiens et condamne toute forme de violence et de radicalisation de la situation.
Nous sommes profondément inquiets suite à l’escalade de la violence qui a conduit à la mort de 25 personnes et à plus de 250 blessés.

Nous appelons la Russie à avoir des relations saines et apaisées avec ses voisins. Au lieu d’empêcher l’avenir européen des Ukrainiens, le pouvoir russe devrait instaurer un dialogue normal avec cet État indépendant.
Nous appelons également l’Union européenne et la France à agir vite afin d’empêcher que le sang soit de nouveau versé à Kiev et dans les autres villes d’Ukraine.

Russie-Libertés

Pussy Riot arrêtées à Sotchi : Russie-Libertés exige le rétablissement de l’Etat de Droit en Russie

Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina du groupe Pussy Riot ainsi que sept autres personnes, dont des journalistes, ont été interpelées aujourd’hui à Sotchi par la police russe et les forces spéciales.
Aucune accusation basée sur des faits réels n’a été formulée contre elles, il s’agit d’une arrestation arbitraire liée uniquement à leur présence sur le territoire des Jeux Olympiques à Sotchi.
Cette nouvelle arrestation politique illustre le climat de tension qui règne actuellement en Russie. C’est une violation flagrante de la Constitution et des droits et libertés des citoyens russes.
Russie-Libertés exige la libération immédiate des membres du groupe Pussy Riot et des autres personnes arrêtées, dont des journalistes, ainsi que la restauration de l’État de Droit en Russie.