From Pétitions

FREEDADIN-page-001

Journée internationale de solidarité avec Ildar Dadin

De nombreuses personnes dans plusieurs villes en France ont participé à la Journée internationale de solidarité avec Ildar Dadin.

Ildar Dadin, activiste de la société civile russe, a été condamné le 7 décembre dernier à une peine de 3 ans d’emprisonnement en vertu de l’article 212.1 du Code Pénal de la Fédération de Russie. Cet article mentionne « Les violations répétées de l’ordre établi des rassemblements, manifestations, défilés et piquets de grève ». En réalité, cet article anti-constitutionnel à portée politique est souvent utilisé pour entraver l’action de la société civile et de l’opposition.

Ildar Dadin a été condamné pour avoir participé à des actions de contestation sous forme des piquets de grève solitaires. Ce jeune homme a réalisé plusieurs actions courageuses sur les places de Moscou en soutien aux prisonniers politiques russes. Aujourd’hui, c’est lui-même qui est reconnu comme étant un prisonnier politique par le centre de défense des droits humains « Mémorial ».

Le 7 février 2016, 3 mois après sa condamnation, ses soutiens partout dans le monde préparent une journée internationale de solidarité avec lui.

Russie-Libertés se joint à cette journée de mobilisation et vous invite à exprimer votre soutien à Ildar, en participant à notre flash-mob. Vous pouvez vous prendre en photo avec le texte ci-dessous qui exige la libération d’Ildar. Notre soutien est très important pour lui et pour sa fiancée Anastasia qui prépare actuellement la cérémonie de mariage qui se déroulera en prison.

Toutes vos photos leur seront transmises directement.

Texte pour le message :
СВОБОДУ
ИЛЬДАРУ ДАДИНУ
#FREEDADIN

Vous pouvez poster vos photos directement sur cette page : https://www.facebook.com/events/971506526276721/

Page de la Journée internationale de solidarité avec Dadin : https://www.facebook.com/events/917166065044645/

VwxwibmILYHyrWR-800x450-noPad

Non à une nouvelle loi anti-LGBT en Russie !

Russie-Libertés soutient la pétition contre une nouvelle loi anti-LGBT en Russie.

Vous pouvez signer cette pétition en cliquant ici.

Version française du texte de la pétition :
« Le 19 janvier 2016 prochain, la Douma russe (chambre basse du Parlement) planifie d’étudier le projet de loi n°916716-6 dite – « Modification du Code administratif de la Fédération de Russie » (notamment sa partie qui concerne la responsabilité pour l’expression publique des relations sexuelles « non traditionnelles »).

Ce projet de loi prévoit des peines administratives sous forme d’amendes et d’emprisonnement de 15 jours pour les personnes LGBT en cas d’expression de leurs sentiments en public. Une fois adoptée, cette loi anti-constitutionnelle et discriminatoire serait une violation de nombreux articles de la Constitution, et notamment de son article n°2 (obligation pour l’État de défendre les droits et les libertés des citoyens), n°17 et n°18 (priorité des droits humains sur les intérêts de l’État), n°19 (égalité de tous les citoyens de la Fédération de Russie), n°21 (la dignité de toute personne), n°28 (liberté d’expression et de conviction), n°29 (liberté d’expression) et n°31 (liberté de rassemblement).

Cette loi porte atteinte aux droits de la communauté LGBT qui compte plus de 5 millions de personnes en Russie. N’étant pas précise, cette loi donnera libre cours aux dénonciations des personnes LGBT qui subissent déjà des violences et des discriminations au travail. Il sera interdit, par exemple, aux homosexuels de se tenir par la main en public, de publier leurs photos communes sur les réseaux sociaux et de présenter son partenaire en public.

Nous vous rappelons que la précédente loi adoptée par la Douma, loi dite « Interdiction de la propagande des relations sexuelles non traditionnelles » a conduit à une nouvelle vague d’homophobie et de discorde sociale en Russie, et peut être considérée comme étant à l’origine de meurtres des homosexuels ou de personnes soupçonnées d’appartenir à la communauté LGBT.

Nous vous proposons de signer cette pétition pour essayer d’empêcher l’adoption de cette loi et afin de diffuser cette information autour de vous. »

Vous pouvez signer cette pétition en cliquant ici.

CW1uiXJWoAAEy6q

Evgueni Vitichko est enfin libre !

Evgueni Vitichko est enfin libre !

L’ONG russe « Environmental Watch on North Caucasus« , dont Vitichko fait partie, vient d’annoncer la libération de l’écologiste russe après près de 2 ans passés dans une colonie pénitentiaire pour une action pacifique.

L’écologiste russe a été emprisonné suite à un procès inéquitable et une décision injuste prononcée par la Cour de Touapsé le 20 décembre 2013. Il est notamment connu pour avoir révélé les dégâts environnementaux causés par la préparation des JO 2014 à Sotchi. Il a été condamné suite à une manifestation pacifique dénonçant les constructions illégales dans la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie. Le 12 février 2014, un tribunal de Krasnodar a confirmé sa condamnation et le 18 février 2014 il a été conduit de force dans une colonie pénitentiaire. Aujourd’hui il a enfin été libéré.

Russie-Libertés salue la libération de Evgueni Vitichko et remercie toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés pour qu’il soit enfin libre.

nekrasov

Un message de remerciement d’Andrei Nekrassov

Veuillez trouver ci-dessous un message d’Andrei Nekrassov.


Chers amis, chers collègues, et vous tous qui vous êtes intéressés à ma situation et m’avez apporté votre soutien quand j’en avais le plus besoin,

Il est difficile pour moi de décrire l’immense gratitude que je ressens. La grève de la faim de huit jours que j’ai commencée pour protester contre mon incarcération à la prison centrale de Nicosie à Chypre, au cours de laquelle je fus placé en isolement, est maintenant terminée. Comme les jours passaient, je ne savais absolument pas si cette protestation produirait un résultat.

Je n’ai eu aucun contact avec le monde extérieur. Dès mon arrestation j’étais pleinement conscient qu’en cas de mon extradition vers la Russie il n’y aurait aucune chance que les tribunaux examinent les fausses accusations contre moi d’une manière objective. Si j’étais extradé j’allais inévitablement passer les 15 prochaines années de ma vie dans une prison russe.

Obtenir un procès équitable est pratiquement impossible lorsque la personne qui tire les ficelles de la persécution judiciaire est nul autre que M. Konstantin Boussyguine, le chef des services frontaliers fédéraux et ancien PDG de l’usine Kalachnikov.

Le huitième jour de ma grève de la faim j’ai appris qu’une campagne pour ma libération était en cours. Honnêtement, ce fut une surprise pour moi, surtout la participation à cette campagne des ONG de défense des droits de l’homme sérieuses et de renom comme Reporters sans frontières, Russie-Libertés, KISA et l’Union des journalistes chypriotes (Christos Christofides, en particulier, s’est beaucoup intéressé à mon cas et a fait tout son possible pour m’aider et informer tout le monde). Une telle campagne ne pouvait évidemment être possible sans la participation des citoyens ordinaires engagés dans différents pays.

Je tiens personnellement à remercier chacun d’entre vous. Vous êtes nombreux et pourtant je voudrais serrer la main de chacun d’entre-vous en signe de reconnaissance de l’intérêt que vous avez montré à mon sort, même si je suis un journaliste provincial qui écrit principalement au sujet d’une région de Russie, la République d’Oudmourtie. Je considère votre soutien comme un véritable miracle, celui qui a sauvé ma vie et ma liberté. Chacun de vous a joué un rôle, un rôle énorme.

Je suis heureux et reconnaissant car vous avez sauvé ma vie et m’avez offert la possibilité de retourner au travail, même si je suis aujourd’hui loin de ma patrie bien-aimée, qui me manque vraiment. Je voudrais penser qu’un jour, lorsque la situation changera et la Russie deviendra un pays démocratique, je serai en mesure de rentrer chez moi.

Encore une fois, je remercie chacun d’entre vous! Et je voudrais adresser un remerciement tout spécial aux autorités lituaniennes qui ont convenu d’examiner ma demande d’asile politique.

Éternellement vôtre,

Andreï Nekrassov

Screen Shot 2015-07-30 at 15.38.54

Andreï Nekrassov serait prochainement renvoyé en Lituanie

Le 6 août 2015, le ministère de l’Intérieur chypriote a officiellement annoncé qu’Andreï Nekrassov serait prochainement renvoyé en Lituanie pour que sa demande d’asile y soit étudiée. Nicosie applique ainsi le règlement de Dublin, qui prévoit que toute demande d’asile déposée sur le territoire de l’Union européenne doit être examinée dans le premier pays membre par lequel le réfugié est arrivé.

Reporters sans frontières et Russie-Libertés saluent ce premier pas positif, mais la vigilance reste de mise. En attendant son transfert vers la Lituanie, Andreï Nekrassov reste en prison. Et surtout, la demande d’extradition présentée par la Russie n’est toujours pas classée.

Nous demandons formellement à Nicosie et Vilnius de s’opposer à l’extradition d’Andreï Nekrassov.

Signez la pétition ici.