From À la Une

image

Affaire de Bolotnaïa : triste anniversaire

Le 6 mai est une journée spéciale pour la société civile russe. Il y a quatre ans, jour pour jour, une grande manifestation civile a tourné au cauchemar. Le 6 mai 2012, alors que de simples citoyens et activistes russes s’apprêtaient à rejoindre la place Bolotnaïa à Moscou, pour exprimer leur déception suite aux élections présidentielles considérées comme étant falsifiées, la police a bloqué les accès au lieu de rassemblement et a réprimé avec violence toute tentative de participer à cette manifestation, pourtant autorisée.

Ce jour a marqué le point de non-retour dans la vie de nombreux Russes et a indiqué la direction de la politique intérieure pour les années à venir. Cette politique a plongé la Russie dans une situation de crise économique, politique et sociale. Le territoire de la liberté dans notre pays se réduit de jour en jour, telle une peau de chagrin.

La marche pacifique contre la fraude électorale massive a été suivie par des arrestations, des accusations à tort et des affaires pénales (34 condamnations en tout) montées de toute pièce. Des faux témoignages, de l’intimidation – tous les moyens sont bons pour faire comprendre à la population russe que toute critique et toute action civile seront passibles de peines d’emprisonnement. En décembre 2015 un nouveau verdict a été prononcé : Ivan Nepomniaschikh, présent sur la place Bolotnaïa il y a 4 ans, a été condamné à 2 ans de prison ferme sous des accusations présumées comme fausses par sa défense.

Des enquêtes suite à l’affaire Bolotnaïa sont toujours en cours. Toute personne qui était sur la place Bolotnaïa le 6 mai 2012 peut toujours être interpellée à tout moment. Les dernières fouilles ont eu lieu au début de l’année 2016 à Saint-Pétersbourg à l’encontre de plusieurs militants politiques, tôt le matin, à leur domicile.

Des condamnations pour des piquets de grève solitaires (affaire d’Ildar Dadine), pour le partage de publications sur les réseaux sociaux (affaire Ekaterina Vologjeninova et Andrei Boubeev), mais aussi, des poursuites à l’encontre de personnes  accusées d’ »espionnage » (28 personnes condamnées en 2015) et finalement, le durcissement de la loi dites « des agents de l’étranger » et son extension aux associations et fondations à but non lucratif : un triste bilan de la transformation de la Russie en un État autoritaire où les droits et les libertés sont bafoués.

L’actualité, c’est aussi l’ambiance générale de l’intolérance et de la haine instaurée grâce à la propagande bien maîtrisée par la télévision et les médias pro-gouvernementaux. Ce « climat de haine » a déjà fait plusieurs victimes.

Ce n’est pas étonnant que les manifestations sont de moins en moins nombreuses, alors que les agressions de personnes faisant partie de l’opposition ou étant critiques envers les autorités (comme l’écrivaine Ludmila Oulitskaya ou l’homme politique Milhail Kassianov) se multiplient.

Mais ce n’est pas cette triste image de la société russe que nous voulons retenir aujourd’hui. Ce sont les visages des prisonniers de Bolotnaïa éclairés par l’espoir de voir un jour leur pays libre. Les visages des enfants écrivant leurs mémoires sur l’histoire russe en quête de la vérité. Les jeunes personnes conscientes et ouvertes vers le monde, ce sont elles qui sans doute feront l’avenir de ce beau pays. Il est primordial pour nous aujourd’hui de refaire la lumière sur l’affaire Bolotnaïa, la première affaire de la nouvelle ère Poutinienne qui a ouvert le bal des représailles et de l’étouffement de toute opinion différente en Russie. C’est pour le respect de cette liberté que nous luttons tous.

Pour en savoir plus :

http://6may.org/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Bolotna%C3%AFa

couv_livre_nemtsov

Livre « Le rapport Nemtsov, Poutine et la guerre ».

Russie-Libertés est partenaire du livre « Le rapport Nemtsov, Poutine et la guerre ».
Sortie prévue le 24 février 2016 aux éditions Actes Sud.

« Boris Nemtsov, dirigeant du parti Parnas,  l’un des principaux opposants russes, préparait un rapport sur « Poutine et la guerre » dans lequel il entendait montrer comment le maître du Kremlin avait préparé  la guerre contre l’Ukraine.
Au début de cette année, Boris Nemtsov avait commencé à rassembler des informations dans ce but, convaincu qu’en Russie, à part Vladimir Poutine et son entourage, personne n’avait besoin de cette guerre.
Boris Nemtsov n’a pas eu le temps d’achever ce réquisitoire. Il a été abattu par des tueurs, le 27 février 2015, sous les murs du Kremlin.
Ce rapport est donc basé sur les informations qu’il avait réunies et sélectionnées. Ses notes manuscrites, les documents rassemblés par lui, ont tous  été utilisés pour la rédaction finale de ce rapport qui restera comme une réponse prémonitoire à l’impudente propagande du pouvoir.
Mais on le sait bien depuis Anna Politkovskaya assassinée et tant d’autres — en Russie,  le courage politique se paie au prix fort. »

Plus d’informations ici : http://www.actes-sud.fr/catalogue/sciences-politiques-et-geopolitique/le-rapport-nemtsov

14nov-bannerfb-new4

FORUM-CONCERT « POUR VOTRE LIBERTÉ ET POUR LA NÔTRE » Édition 2015 – ФОРУМ-КОНЦЕРТ « ЗА ВАШУ И НАШУ СВОБОДУ » 2015

Suite aux évènements tragiques survenus hier à Paris nous sommes dans l’obligation de reporter le forum-concert de ce soir à une date ultérieure que nous vous communiquerons. Toutes nos pensées vont aux victimes et à leurs proches.
В связи с произошедшей вчера в Париже трагедией мы переносим сегодняшний форум-концерт. Дату сообщим вам позже.
Скорбим по жертвам и мыслями с близкими погибших и раненых.

—————–

FORUM-CONCERT « POUR VOTRE LIBERTÉ ET POUR LA NÔTRE » Édition 2015.

ФОРУМ-КОНЦЕРТ « ЗА ВАШУ И НАШУ СВОБОДУ » 2015 (на русском языке ниже).

Samedi 14 novembre 2015, de 18h30 à 22h30 au Centre Cerise, 46 Rue Montorgueil, 75002 Paris, France.

« Société civile en Russie – tous des « agents de l’étranger » ? »

Trois ans après l’entrée en vigueur de la loi obligeant les ONG à s’enregistrer sous l’appellation dégradante d’ »agents de l’étranger », où en est aujourd’hui la société civile en Russie ? Quelles sont les conséquences pour les associations, les militants, mais aussi pour la population russe ? Comment les défenseurs des droits humains résistent-ils en Russie, face à un État qui tente de les étouffer ?

Des militants russes confrontés aux pressions des autorités tenteront de répondre à ces questions. Avec, notamment :

– Nadejda Koutepova, fondatrice de Planète de l’espoir (ONG d’aide aux victimes de radiations nucléaires),

– Oleg Khabibrakhmanov, membre du Conseil du Comité pour la prévention de la torture,

Iuliia Berezovskaia, directrice du site d’information grani.ru.

La conférence sera suivie par un concert de :

– Maxime Zecchini et Isabelle Durin – deux jeunes musiciens classiques, virtuoses de la scène française.

– Vesna – duo franco-russe de Veronika Bulycheva, chanteuse et guitariste et de Stéphanie Acquette, chanteuse et bassiste.

Programme :

18H30 Accueil apéro.
19H présentation des associations et du thème.
19H30 Conférence/Débat.
21h30 Concert.

Évènement organisé par Amnesty International France (AIF), Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), FIDH (Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme), LDH (Ligue des Droits de l’Homme), Inter-LGBT et l’association Russie-Libertés.

Inscription gratuite et obligatoire en cliquant sur ce lien : https://www.tickasso.com/e/forumconcertpourvotrelibertetpourlantredition201519

————————————————————————————–

ФОРУМ-КОНЦЕРТ « ЗА ВАШУ И НАШУ СВОБОДУ » 2015

Суббота, 14 ноября 2015г., с 18:30 до 22:30 в центре Cerise, 46 rue Montorgueil, 75002, Париж, Франция.

« Гражданское общество России или « иностранный агент » ? »

Три года назад вступил в действие закон, обязующий некоммерческие организации- НКО регистрироваться под унизительным наименованием « иностранный агент ». Как это повлияло на гражданское общество России? К каким последствиям для ассоциаций, активистов, а также российских граждан привел этот закон? Как правозащитники сопротивляются давлению со стороны российского государства?

Российские активисты, которые напрямую столкнулись с этим давлением власти, постараются ответить на эти вопросы :

– Надежда Кутепова, основательница « Планеты надежд » (НКО по защите пострадавших от ядерного излучения),

– Олег Хабибрахманов, член Комитета по предотвращению пыток,

– Юлия Березовская, главный редактор интернет сайта grani.ru.

Конференция завершится концертом :

– Максим Зеккини и Изабель Дурин – молодые классические музыканты, виртуозы французской сцены;

– Весна – франко-русский дуэт Вероники Булычевой (певица и гитаристка) и Стефани Акетт (певица и бас-гитаристка).

Мероприятие организовано Amnesty International France (AIF), Христианское движение за отмену пыток (ACAT), Международная федерация лиг по правам человека (FIDH), Лига по правам человека (LDH), Inter-LGBT и ассоциация Russie-Libertés.

Запись бесплатная и обязательная по данной ссылке: https://www.tickasso.com/e/forumconcertpourvotrelibertetpourlantredition201519

large_banner14novKKBB_v1-1442840047-1442840056

Aidez à organiser le forum-concert « Pour votre liberté et pour la nôtre » édition 2015.

Aidez à organiser le forum-concert « Pour votre liberté et pour la nôtre » édition 2015.

« Pour votre liberté et pour la nôtre ».

C’est avec ce slogan que Natalia Gorbanevskaïa et « le groupe des sept » ont manifesté sur la place Rouge à Moscou en 1968, alors que les chars soviétiques entraient dans Prague. Aujourd’hui ce message est plus que jamais d’actualité. Lois liberticides, atteintes à la liberté d’expression, procès inéquitables, condamnations à de lourdes peines… la société civile russe voit de plus en plus ses droits fondamentaux mis en péril.

En solidarité avec toutes celles et tous ceux qui luttent, en Russie comme ailleurs, souvent au prix de leur propre liberté, pour les droits humains et la liberté, nous vous invitons à aider à organiser un forum-concert exceptionnel qui se déroulera le 14 novembre 2015 à Paris.

Read more

IMG_20150710_225112

Retour sur la projection de STAND et débat avec Elena Kostiuchenko.

 

Le vendredi 10 juillet, au cinéma Les 3 Luxembourg, s`est tenue la projection du film STAND suivie d`une discussion sur la situation de la communauté LGBT en Russie. 

Jeune réalisateur, Jonathan Taieb s’est attaqué avec courage à un sujet difficile: l’homophobie en Russie. Le film nous montre la dure réalité à laquelle se heurte la communauté LGBT, mais qui ne désespère pas.

Elena Kostiuchenko, journaliste reconnue et militante LGBT en Russie, est l`incarnation de cet espoir et de l`optimisme, que la Russie sera un jour un pays tolérant et respectueux.

La discussion très pertinente avec un public réceptif et sensible à la problématique, nous a révélé l`ampleur du problème en Russie. Elena appelle la France et les français à soutenir les gays et lesbiennes russes dans leur lute. A faire pression sur leurs politiques qui pourront à leur tour influencer les politiques russes, d`arrêter les lois oppressives et affreuses envers la communauté LGBT. En effet, mis à part la loi de 2013 interdisant la « propagande des relations sexuelles non traditionnelles » déjà en rigueur et qui a provoqué une impunité totale des crimes homophobes, deux autres lois sont en projet au parlement russe. L`une d`entre elle prévoit de retirer leurs droits parentaux aux homosexuels. Ces discriminations croissantes obligent de nombreux LGBT russes à fuir leur pays. Le témoignage d`Elena nous a montré à quel point la situation était critique et que plus que jamais, la minorité homosexuelle russe avait besoin de notre soutien.

Nous remercions les associations Inter-LGBT et Amnesty International pour leur soutien de cet évènement.

Vous pouvez lire le portrait d`Elena Kostiouchenko dans le livre « Les autres visages de la Russie ». 

En savoir plus

non-extra-nicolay-page-001 - copie

Le Kremlin s’obstine à vouloir extrader Nicolay Koblyakov.

La Russie a transmis à la France une demande d’extradition de Nicolay Koblyakov, militant et secrétaire de l’association Russie-Libertés.

Les motifs exposés dans la requête d’extradition de Nicolay Koblyakov  transmis par la Russie à la France sont apparemment les mêmes que ceux invoqués lorsque celui-ci a été arrêté à Sofia, en Bulgarie, fin juillet 2014. Pendant 3 mois, Nicolay avait été détenu puis interdit de quitter le territoire bulgare, avant que la justice bulgare ne rejette la demande. Les informations fournies par la Russie avaient été jugées insuffisantes par la justice bulgare.

A un an d’intervalle, l’histoire, malheureusement, se répète. Maître Kamalia Mehtiyeva, avocat de Nicolay Koblyakov, après avoir examiné le dossier, ne doute pas du fait que la demande d’extradition des autorités russes est politiquement motivée.

Avec cette deuxième demande d’extradition l’acharnement des autorités russes contre le militant de Russie-Libertés se poursuit sous la forme d’un harcèlement judiciaire.

Notre association apporte tout son soutien à Nicolay Koblyakov, militant pour les droits humains et secrétaire de l’association. Russie-Libertés, confiante dans la justice française, ne doute pas que celle-ci rendra sa décision en toute indépendance et impartialité.

Ivan Terel, avocat de Russie-Libertés, souligne, comme l’avait fait le procureur auprès du tribunal bulgare, que la Russie ne présente pas les garanties suffisantes requises en terme de procès équitable et de respect des droits humains.

Pour Russie-Libertés toute extradition vers la Russie comporterait le risque d’exposer Nicolay Koblyakov à de sérieuses violations de ses droits fondamentaux.

 

502B35F0-689F-46A9-8C89-1608D2268E73_w640_r1_s

Projection et débat autour du film STAND avec la participation exceptionnelle d’Elena Kostiuchenko

Association Russie-Libertés et Association Inter-LGBT vous invitent à la projection privée du film de Jonathan Taieb STAND suivie des débats sur la situation des personnes LGBT en Russie. Cette projection-débat aura lieu le 10 juillet 2015 à 21 heure au Cinéma Les 3 Luxembourg, 67 rue Monsieur Le Prince, 75006 Paris.
Avec la participation exceptionnelle d’Elena Kostiuchenko – journaliste et militante LGBT en Russie et Jonathan Taieb – réalisateur du film.
La loi de 2013 interdisant la « propagande des relations sexuelles non traditionnelles » en direction des mineurs a jeté l’effroi parmi les LGBTQI russes, rendus encore plus vulnérables. Ciblant les militants et leurs sympathisants, elle comdamne à l’isolement des adolescents privés de l’accès à une information neutre sur la question des genres et des sexualités. Elle accrédite en outre un discours homophobe d’une violence inouïe dans les médias et entérine l’impunité morale des agresseurs. Autrement dit, non seulement l’Etat officialise un état de fait – les LGBT sont marginalisés -, mais il légitime ce statut de proscrit.
Jeune réalisateur, Jonathan Taieb s’est attaqué avec courage à un sujet difficile: l’homophobie en Russie. Il retrace l’histoire d’Anton et Vlad, un jeune couple témoin de ce qu’ils croient être un crime homophobe. Jonathan vous présentera son film avant la projection.
Elena Kostiouchenko, journaliste reconnue, militante LGBT en Russie et héroïne du livre « Les autres visages de la Russie », nous fera part de ses propres expériences et déboires avec cet état de fait qu’elle subie dans son pays.
A la fin des débats, vous aurez la possibilité d’acheter le livre « Les autres visages de la Russie » lors de la séance de dédicace.
Information importante :
La salle de cinéma appliquera pour cette séance un tarif préférentiel: prix de groupe à partir de 10 personnes : 6 euros
La place de cinéma sera quant à elle gratuite pour les membres de Russie- Libertés à jour de leur cotisation (Russie-Libertés achètera sur place le nombre de tickets correspondants).
Merci infiniment pour votre compréhension.
Russie-Libertés.

couv_livre_rus

Livre « Les autres visages de la Russie »

Livre « Les autres visages de la Russie » :

En partenariat avec Mediapart et l’éditeur Les Petits Matins, Amnesty International France, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), Russie-Libertés, Reporters sans frontières et Inter-LGBT font tour à tour surgir ces autres visages de la Russie.

Le livre « Les autres visages de la Russie » est disponible en librairie et sur le site de l’éditeur : http://www.lespetitsmatins.fr/collections/les-autres-visages-de-la-russie-artistes-militants-journalistes-citoyens-face-a-larbitraire-du-pouvoir/

 

image3

Rapport « Corruption en Russie : éviter le piège, lutter contre le fléau »

cover1Mercredi 21 mai 2014 l’association « Russie-Libertés » a présenté le rapport « Corruption en Russie : éviter le piège, lutter contre le fléau » à l’Assemblée nationale.

Analyser et comprendre la corruption en Russie, ce fléau qui ronge toute la société russe, pour éviter le piège et mettre en place des outils pour la combattre, tel est l’objectif du rapport de l’association « Russie-Libertés ».

Avec le soutien de Serguei Gouriev, professeur d’économie à Sciences Po, ancien recteur de la New Economic School à Moscou, et William Bourdon, avocat et président de l’association SHERPA, les experts et militants de « Russie-Libertés » ont examiné les rapports et analyses sur la situation économique en Russie et les relations avec les entreprises et organisations européennes afin de dresser un constat et une série de propositions.

Le constat du rapport est clair : « l’ampleur de la corruption en Russie est clairement disproportionnée par rapport à son niveau de développement économique » et « le Gouvernement russe opte pour une position d’inaction, voire de création de climat favorable au développement de ce fléau. » Il s’agit donc d’une violation manifeste des droits humains des citoyens russes, qui devraient avoir la protection de l’Etat de Droit malheureusement inexistant, mais aussi un risque certain et avéré, surtout dans le contexte actuel, pour les entreprises et organisations européennes qui souhaitent travailler avec la Russie.

Aujourd’hui, le système corrompu alimente et renforce le régime en Russie ce qui place, compte tenu du climat, la lutte contre ce fléau comme une priorité.

Présentation du rapport « Corruption en Russie : éviter le piège, lutter contre le fléau » à l’Assemblée nationale

image3

Mercredi 21 mai 2014 l’association « Russie-Libertés » a présenté le rapport « Corruption en Russie : éviter le piège, lutter contre le fléau » à l’Assemblée nationale.

Après une introduction de Danielle Auroi, présidente de la Commission des Affaires européennes de l’Assemblée, qui a salué le travail de Russie-Libertés, Marie Mendras, politologue au CNRS et CERI-SciencesPo, a dressé l’état des lieux et l’impact de la corruption sur la situation Russie. Alexei Goldvasser et Alexis Prokopiev, de l’association Russie-Libertés, ont présenté le rapport et les propositions.

Read more