Archive by Author | mfilandrov

La Madone Pussy Riot

Le célèbre peintre William Bruï a сréé cette Madone en hommage aux Pussy Riot suite aux persécutions politiques dont elles sont victimes depuis leur prière punk dans la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou. William Bruï a offert à Russie-Libertés le droit de reproduire ce tableau dans ses diverses publications.

Arrêter les répressions politiques en Russie: lettre ouverte aux dirigeants du Conseil de l’Europe, de l’OSCE et du UNHCR

  

Signataires:
Association Russie-Libertés, Paris, France.
American Russian-Speaking Association for Civil & Human Rights, NY, USA.
International Movement “Speak Up!”, London, UK.

Destinataires:
Conseil de l’Europe
M. Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général.
M. Jean-Claude Mignon, Président de l’APCE.
M. Wojciech Sawicki, Secrétaire Général de l’APCE.
M. Nils Muižnieks, Commissaire aux Droits de l’Homme.
OSCE
M. Lamberto Zannier, Secrétaire Général.
M. Janez Lenarčič, Directeur  du BIDDH.
UNHCR
M. António Guterres,  Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.
M. Oldrich Andrysek, Représentant régional en Biélorussie, Moldavie et Ukraine.


Lettre ouverte aux dirigeants du Conseil de l’Europe, de l’OSCE et du UNHCR

25 Octobre 2012, Paris, Londres, New-York

Nous sommes un groupe d’associations de défense des droits civiques et humains. Nous vous écrivons pour sonner l’alarme sur l’évolution de la situation relative aux répressions politiques en Russie.

Nous voudrions attirer votre attention sur le cas de Leonid Razvozjaev, enlevé à Kiev le 19 octobre alors qu’il demandait une protection internationale auprès du Haut Commissariat aux Refugiés des Nations unies, de ses collègues du Front de gauche Konstantin Lebedev et Sergueï Oudaltsov, ainsi que des participants à la manifestation du 6 mai 2012 à Moscou.

Lire la Suite…

Noize MC, le rappeur qui secoue la Russie

25 septembre 2012, par Alexis Prokopiev sur blogs.mediapart.fr

Ivan Alexeev, aka Noize MC, détonne dans le paysage du rap russe dominé par le bling-bling. Rappeur militant qui manie l’ironie avec brio, Noize MC sera le 6 octobre à Montreuil pour un forum-concert engagé.

Noize MC est l’un des rappeurs les plus populaires en Russie. Habitué des "top 10" des chaînes musicales, il est également devenu le symbole de la contestation russe. Ses chansons dénoncent l’injustice, l’impunité des nouveaux riches et la corruption qui gangrène le pays. En décembre 2011, quand une vague de contestation traverse la Russie, il prend courageusement la parole lors d’une manifestation d’opposition à Kazan. Il participe également à plusieurs manifestations "Pour des élections justes" à Moscou. Se considérant comme "politiquement indépendant", Noize MC ne cache pas sa volonté de voir la Russie devenir un pays où les droits humains et les libertés sont respectés.

Rappeur engagé, Noize MC a même connu la prison. Lire la Suite…

La Douma bafoue ouvertement la Constitution russe

logo Russie-Libertés  Communiqué de presse

Paris, 14 septembre 2012 — Le député russe Guennadi Goudkov, un des organisateurs des manifestations de l’opposition contre le régime de Vladimir Poutine, s’est vu retirer vendredi son mandat parlementaire par la chambre basse du Parlement (Douma), a constaté une journaliste de l’AFP.

L’initiative de priver M.Goudkov de son mandat de député, et donc de son immunité parlementaire à la veille de la Marche des millions du 15 septembre, est de nature exclusivement politique et s’inscrit dans la ligne de répressions contre les chefs de file de l’opposition adoptée par Vladimir Poutine depuis son auto-intronisation en tant que président en mars 2012.

Russie-Libertés condamne fermement cette décision de la Douma qui bafoue ouvertement la lettre et l’esprit de la Constitution russe.

Par ailleurs, n’oublions pas que les dernières élections législatives de décembre 2011 ont été massivement truquées, et que les députés du parti majoritaire Russie unie n’ont donc aucune légitimité pour légiférer. Une des principales revendications de l’opposition est l’organisation rapide de nouvelles élections législatives, cette fois honnêtes.

Table ronde à Paris à l’occasion de la Marche des millions à Moscou

INVITATION

Samedi 15 septembre
de 13h à 15h
à la Maison d’Europe et d’Orient – Paris 12-ème (Accès)

Table ronde à l’occasion de la Marche des millions à Moscou

Le 15 septembre à Moscou aura lieu la Marche des millions, une manifestation géante de l’opposition. Cette manifestation s’inscrit dans la lignée du mouvement de contestation né en décembre 2011 lors des dernières législatives truquées. Il s’agit du plus important mouvement démocratique en Russie depuis 20 ans.

A cette occasion, Russie-Libertés vous invite à la Maison d’Europe et d’Orient à une table ronde ouverte accueillant journalistes, activistes, artistes et experts qui commenteront les évènements liés à la manifestation et les évolutions récentes du contexte socio-politique: mobilisation de la société civile, dérive autoritaire; perte de légitimité du président et du Parlement, législation répressive, justice dépendante et partiale, procès politiques (Pussy Riot, Ossipova, …).

La manifestation sera retransmise en direct sur grand écran depuis Moscou.

logomeo  logo Russie-Libertés

INTERVIEW La journaliste Zoïa Svetova a rencontré les Pussy Riot en prison.

Libération – 7 septembre 2012

«Des baraques avec vingt lits superposés faits au carré»

Au camp de femmes de Mojaïsk, en avril 2012

Au camp de femmes de Mojaïsk, en avril 2012 (Photo ANDREY BULBASHOV. AFP)

INTERVIEW La journaliste Zoïa Svetova a rencontré les Pussy Riot en prison. Elle évoque la vie carcérale en Russie, et plus particulièrement dans les camps où les trois jeunes femmes seront transférées si leur appel est rejeté.

Pussy Riot, les chattes qui chatouillent la Russie

PORTRAIT De la formation de leur groupe féministe à leur coup d’éclat dans la cathédrale moscovite, retour sur le parcours des trois jeunes artivistes russes condamnées à deux ans de camp pour une prière anti-Poutine.

Par HÉLÈNE DESPIC-POPOVIC

Lire la Suite…

Les Pussy Riot ne désarment pas

Dans une vidéo, des membres du groupe répètent leur détermination et brûlent un portrait de Poutine.
«Nous nous battons pour notre droit à chanter, penser, critiquer. Pour être des musiciens et des artistes prêts à tout faire pour changer notre pays. Quels que soient les risques, nous continuerons notre combat musical en Russie.»

Les Pussy Riot, dont trois des membres ont été expédiées en prison pour deux ans, ont posté une nouvelle vidéo sur le site de musique NME . On les voit clamer (en anglais) leur détermination à poursuivre leur action, brûler un portrait de Vladimir Poutine et remercier ceux qui les ont soutenues : «Merci Madonna, merci les Red Hot Chili Peppers, merci Björk, merci Green Day… Merci à tous les musiciens, les militants et tous les gens du monde entier qui se sont associés à notre combat pour la liberté.»

"Chanter. Danser. Crier" un texte d’Elfriede Jelinek en soutien aux Pussy Riot

Version originale en allemand, sur le site d’Elfriede Jelinek:
http://a-e-m-gmbh.com/wessely/fpussy.htm

En russe sur le site de l’hebdomadaire The New Times :
http://newtimes.ru/articles/detail/56328/

Chanter. Danser. Crier.

Je me suis longtemps demandé comment je pourrais me déclarer solidaire avec les Pussy Riot. J’ai même écrit un petit texte que je voulais mettre sur mon site, avec une photo de moi, bouche couverte par un sparadrap ou sac en papier sur la tête. Je ne l’ai pas fait, d’une part parce que l’actionnisme n’est pas (n’est plus) mon truc, d’autre part parce que j’ai conscience du fait que je pourrais tout faire pour soutenir ces femmes alors qu’elles ne doivent pas pouvoir faire ce qui est de leur droit le plus strict : se produire en public dans une église (mon Dieu! Et toi donc, Sainte Vierge! Nous nous connaissons depuis si longtemps, depuis l’école religieuse, déjà, alors dis-moi, sincèrement: est-ce que tu te sens profanée, maintenant? Comment cela peut-il t’atteindre, Dieu de bonté, toi qui depuis toujours ne cesse de monter en puissance, quand les vedettes de la chanson, elles, sont en perte de vitesse dès qu’on cesse de s’y intéresser. Mais Dieu et sa mère, on peut s’y intéresser ou pas, il est toujours égal à lui-même, Lui, on ne peut pas l’insulter, il est l’Être par définition, dont ont besoin les humains, qui, eux, ne sont pas l’Être, mais lui appartiennent. Ce qui ne signifie pas qu’ils Lui appartiendraient aussi, à lui, Dieu. Ils décident eux-mêmes à qui ils veulent appartenir. Ils sont juste posés là, ils disent ce qu’ils ont à dire, car au commencement était le Verbe, et le Verbe appartient à qui se l’approprie, et de ce moment-là il lui appartient aussi. Un Dieu en train de monter en puissance, dégageant par pelletées la place qu’il est lui-même, dans le silence qui est le sien, mais ses humains, eux, peuvent et doivent aussi pouvoir être bruyants (s’ils le veulent, et chaque fois qu’ils le veulent). Les humains répondent pour eux-mêmes (sans qu’on ait le droit pour autant de les battre et de les blesser) du fait qu’ils arrachent le Verbe au Néant dont ils proviennent (ou à la Création, c’est selon), pour dire ce qu’ils ont à dire.

Lire la Suite…

Pussy Riot: L’ombudsman pour les droits de l’Homme évoque une condamnation «excessive»

Free Pussy Riot L’ombudsman de la Fédération de Russie pour les droits de l’Homme Vladimir Loukine a estimé jeudi que la condamnation à deux ans de prison des trois chanteuses du groupe punk «Pussy Riot» était «excessive» et s’est inquiété que cette affaire ne crée de dangereuses tensions au sein de la société.

Vladimir Loukine, qui a été nommé à ce poste consultatif par le président Vladimir Poutine, a aussi dit qu’il se réservait le droit de faire appel de cette condamnation si elle venait à être confirmée en appel. «C’est un délit qui, dans un Etat européen normal, civilisé, relève de la procédure administrative plutôt que pénale. C’est pour cela que le jugement rendu contre ces trois jeunes femmes est excessif», a-t-il expliqué en réponse à une question sur le sujet au cours d’une conférence de presse.

Il a ajouté qu’il espérait qu’une cour d’appel «considérerait plus attentivement tous les aspects du dossier» et que sa fonction l’autorisait à faire à son tour appel du verdict. «Si la sentence reste la même, (…) j’analyserai la chose minutieusement.»

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 51 autres abonnés