FIFA President Gianni Infantino and President of Russian Federation Vladimir Putin stay on the stage with a Trophy during FIFA World Cup Trophy Tour at Luzhniki stadium on September 9, 2017 in Moscow, Russia. (Oleg Nikishin/FIFA/Getty Images)
FIFA President Gianni Infantino and President of Russian Federation Vladimir Putin stay on the stage with a Trophy during FIFA World Cup Trophy Tour at Luzhniki stadium on September 9, 2017 in Moscow, Russia. (Oleg Nikishin/FIFA/Getty Images)

Coupe du Monde de football : faisons entendre les autres voix de la Russie !

Coupe du Monde de football : faisons entendre les autres voix de la Russie !

La Coupe du Monde de football 2018 débute le 14 juin prochain en Russie. Cette grande fête du sport, qui sera suivie par des millions de personnes à travers le monde, ne doit pas faire oublier la situation désastreuse de l’Etat de droit en Russie. Cet événement peut être l’occasion de faire entendre les voix russes que certains essayent de faire taire.

32 équipes, 12 stades, des milliers de supporters venant du monde entier… La Coupe du Monde de football 2018 est aussi un événement important pour beaucoup de Russes, passionnés (ou pas) par le ballon rond.

L’actualité nous le rappelle tous les jours, ce moment festif et fraternel ne doit pas faire oublier la dégradation de l’Etat de droit en Russie et les violations des principes fondamentaux du respect des droits humains. Depuis les grandes manifestations pour des élections justes, en 2011-2012, de nombreuses lois sont venues réduire les droits et les libertés des Russes comme la loi limitant le droit de manifester, la loi des « agents de l’étranger » qui vise les ONG, la loi « contre la propagande de l’homosexualité auprès des mineurs » qui vise les personnes LGBT, etc… Ces lois ont été accompagnées de pressions sur la société civile, arrestations et jugements arbitraires, multiplication du nombre de prisonniers politiques… Certains militants ont été poussés à l’exil, d’autres réduits au silence. L’odieux assassinat de l’opposant Boris Nemtsov a résonné comme un choc. Les conflits en Ukraine et en Syrie ont eu un impact important à l’extérieur, comme à l’intérieur du pays.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Coupe du Monde, nous appelons la communauté internationale qui sera présente en Russie à ne pas oublier cette situation et à se mobiliser pour faire entendre les autres voix de la Russie, comme les voix de la société civile et des minorités qui subissent des discriminations. Comme la voix du metteur en scène Kirill Serebrennikov, assigné à résidence, et celle d’Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien en grève de la faim dans une prison russe, et également celle d’Oyoub Titiev, militant pour les droits humains emprisonné en Tchétchénie.

Le monde entier aura les yeux rivés sur les stades de la Russie, nous appelons les membres des délégations internationales, les journalistes mais aussi les sportifs et les supporters (dans le cadre du règlement de la FIFA) à exiger la libération de Serebrennikov, Sentsov et Titiev. Pendant la Coupe du Monde, faisons entendre les autres voix de la Russie !

Russie-Libertés