En bref : La loi sur l’intégrité territoriale

Le 4 juillet 2014, le parlement russe a adopté des modifications  dans le code pénal qui alourdissent les peines pour les appels publics « à la mise en œuvre d’actions visant à violer l’intégrité territoriale de la Fédération de Russie ».

En clair, avec ces amendements, il devient désormais difficile d’exprimer publiquement, sur les blogs privés ou dans les médias, l’expression, par exemple, de l’opposition à l’annexion de la Crimée ou le soutien à l’indépendance d’une entité de la Russie. Une telle expression devient considérée comme un acte séparatiste passible de 5 ans de prison ferme.

Cette nouvelle modification de la loi vise clairement à limiter la liberté d’expression et à faire taire les voix discordantes au sein de la population russe. Russie-Libertés regrette le fait que le pouvoir russe soit dans l’obligation de légiférer pour faire taire une partie des citoyens russes, nous appelons au retrait de cette nouvelle législation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *