Après les JO, retour des condamnations politiques en Russie

source photo : http://zyalt.livejournal.com/1009343.html

Communiqué de presse

Après les JO, retour des condamnations politiques en Russie.

 Après la condamnation à de lourdes peines des « prisonniers du 6 mai » les arrestations et condamnations politiques continuent à Moscou. Russie-Libertés dénonce un climat autoritaire et répressif qui limite les libertés des citoyens russes. 
 Les Jeux Olympiques de Sotchi sont à peine terminés mais les condamnations politiques reprennent déjà en Russie. Lundi 24 février sept « prisonniers du 6 mai » ont été condamnés à de lourdes peines allant jusqu’à 4 ans de camps. Pendant que le tribunal prononçait son verdict des centaines de personnes manifestaient pour dénoncer un procès inéquitable et politiquement motivé. 420 personnes ont été interpellées par la police durant cette manifestation pacifique. Plusieurs de ces manifestants, dont les opposants Ilya Yashin, Alexei Navalny et Nadejda Mityuchkina, ont été condamnés à des peines allant de 7 à 10 jours de prison ferme.
Pour Russie-Libertés il s’agit de peines disproportionnées allant contre la Constitution russe qui garantit le droit de manifester librement à tous les citoyens. Ces lourdes condamnations sont une nouvelle dérive du régime de Poutine qui, marqué par la peur des contestations, utilise la répression et la « justice » à des fins politiques de maintien au pouvoir.
Russie-Libertés appelle la communauté internationale à dénoncer ces condamnations politiques et exige la libération immédiate de tous les prisonniers politiques en Russie.
Russie-Libertés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *