Communiqué de presse /// 6 ans de camps requis contre Navalny. Russie-Libertés dénonce un procès politique.

Alexei Navalny. Source photo : RFI.

Communiqué de presse

6 ans de camps requis contre Navalny. Russie-Libertés dénonce un procès politique.

Aujourd’hui, le procureur du tribunal de Kirov a requis 6 ans de camps contre l’opposant russe Alexeï Navalny.
Russie-Libertés dénonce un procès politique qui vise à écarter Navalny des élections présidentielles de 2018.

« Six ans dans une colonie pénitentiaire à régime ordinaire et une amende d’un million de roubles (23.000 euros) » – c’est la peine requise contre l’opposant et l’avocat anti-corruption Alexeï Navalny. Il est accusé d’avoir détourné des fonds dans « l’affaire de la forêt de Kirov ». Le procès a été jugé comme étant « inéquitable » et « politique » par de nombreux observateurs. L’accusation n’a jamais pu apporter de preuves réelles et valables de la culpabilité de Navalny.

Russie-Libertés rappelle que tous les procès contre Navalny ont commencé suite aux grandes manifestations de 2011-2012 dont Navalny était l’un des leaders. Ces poursuites font partie de nombreux procès lancés contre les opposants et militants de la société civile russe et portent clairement un caractère répressif.

Pour Alexis Prokopiev, président de Russie-Libertés, « le procès contre Navalny montre que le Kremlin a peur de l’opposition puisque les juges, utilisés comme arme politique, veulent l’écarter des élections présidentielles de 2018. Le pouvoir russe est en train de franchir une nouvelle étape dans sa folie répressive. »

Russie-Libertés dénonce un procès politique et exige l’intervention d’une Cour indépendante afin de faire toute la lumière sur ce procès ainsi que sur tous les autres procès inéquitables contre des opposants et militants en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *