« Russie, le retour en arrière » : interview vidéo avec Shaïba et Serafima, du groupe Pussy Riot

Amnesty International France (AIF) et Russie-Libertés diffusent une interview vidéo libre de droit – enregistrée à Paris fin juin 2013 – de deux membres du groupe punk féministe russe, les Pussy Riot, qui alertent l’opinion publique sur la réalité actuelle du pays, et sur la situation particulière de leurs trois amies condamnées, Katia Samoutsevitch, Nadia Tolonnikova et Maria Alekhina.

« On assiste en Russie à une dégradation sauvage de la situation des droits humains ». C’est par ses mots que Shaïba, membre du groupe Pussy Riot en visite confidentielle en France fin juin 2013, commence un long entretien vidéo avec Amnesty International France et Russie-Libertés.

L’interview proposée est exceptionnelle, car il leur est extrêmement difficile de s’exprimer aujourd’hui en Russie ou à l’étranger, par peur de poursuites à leur encontre ou de représailles contre leurs amies emprisonnées.

Entrée en vigueur lundi 1er juillet, la loi incriminant le blasphème prévoit de fortes amendes et des peines allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement lorsque des actions publiques jugées irrespectueuses ou insultantes envers des convictions religieuses sont menées dans des lieux de culte.

Cette offensive législative contre la liberté de conscience intervient à la suite du procès et de la condamnation, en 2012, de trois membres de Pussy Riot pour « hooliganisme fondé sur la haine religieuse ».
Le groupe avait chanté une chanson contestataire dans la plus grande cathédrale orthodoxe de Moscou.

Depuis les élections législative et présidentielle, la Russie a connu une forte vague de contestation populaire, violemment réprimée par les autorités. AIF et Russie-Libertés observent des atteintes graves à toute forme d’opposition, à la liberté d’expression, à l’encontre de rassemblement et des associations de droits humains.

L’interview est divisée en quatre parties :
– « Russie, un véritable retour en arrière » – sur la situation des droits humains en Russie et les techniques de répression utilisées.

– « Katia, Nadia, Macha » – sur le sort réservé à chacune des trois membres condamnées, qu’elles soient en prison (Nadia et Macha) ou en liberté conditionnelle (Katia).

– « Ce que les Pussy Riot ont à vous dire » – sur leur ressenti face à la mobilisation mondiale en leur faveur et leur appel à relier les luttes entre elles.

– « Qui est Pussy Riot ?» – sur le concept artistique du groupe, la philosophie et ses combats.

Ces vidéos peuvent être reprises et diffusées libres de droit, sous réserve de mention des associations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *