Photos : Festival de films « Russie, le jour du réveil »

6

51

21

La période 2011-2012 a été celle d’un nouveau réveil de la société russe contre les violations de ses droits et libertés par les autorités. La réponse à cette mobilisation de masse ne s’est pas faite attendre : lois liberticides, arrestations, procès et intimidations sont aujourd’hui le quotidien des militants russes. Alors que plusieurs dizaines d’entre eux risquent des peines de prison ferme ou sont déjà enfermés, alors que Mikhaïl Khodorkovski fête cette semaine ses cinquante ans après une décennie derrière les barreaux, plusieurs ONG et associations ont organisé le 28 juin à Paris un Festival du film documentaire, en association avec le cinéma « Reflets Médicis ». Une forme d’écho critique à la très officielle et néanmoins très discrète « Année France-Russie 2013 du Cinéma » annoncée en grande pompe l’an dernier par les gouvernements russe et français.

Le 28 juin 2013 cinq films ont été présentés et ont fait l’objet de débats avec le public. Ces films s’attachent à des personnalités d’exception, au service d’un pays dont la soif de réveil se manifeste chaque jour depuis le retour au pouvoir – une manière de parler – de Vladimir Poutine. Certaines de ces personnalités ont été tuées (la journaliste Anna Politkovskaïa, le juriste Sergeï Magnitski), d’autres croupissent dans un camp (Mikhaïl Khodorkovski), d’autres encore sont injustement emprisonnées, tous ont pour point commun une soif de liberté d’expression, d’indépendance de la justice, en un mot : de démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *