Le « dossier Magnitski » refermé – l’injustice persiste !

justice_magnitskyLe « dossier Magnitski » refermé – l’injustice persiste !

Le parquet russe a classé sans suites l’enquête sur la mort en prison du juriste-fiscaliste Sergueï Magnitski, survenue en 2009. L’association Russie-Libertés dénonce un flagrant déni de justice et appelle à l’adoption en France d’une « loi Magnitski ».

Sergueï Magnitski, avocat fiscaliste russe, est mort en prison en novembre 2009 suite à de mauvais traitements et à un manque de soins. Ses assassins risquent visiblement aujourd’hui de rester impunis. «L’enquête n’a établi aucun fait objectif prouvant que des crimes ont été commis à l’encontre de Sergueï Magnitski», a indiqué le comité d’enquête alors que les comptes rendus de son procès révèlent de graves manquements et dysfonctionnements.

Alors que les autorités européennes sont en train de négocier en ce moment même l’assouplissement du régime d’entrée sur le territoire de l’UE pour les officiels russes – dont certains feraient partie de la « liste Magnitski » (liste des personnes soupçonnées coupables de sa mort) – l’association Russie-Libertés dénonce ce nouveau déni de justice dans l’affaire Magnitski.

Malheureusement, face à cette injustice, le seul moyen de punir le coupable serait d’adopter, comme l’ont fait en décembre 2012 les Etats-Unis, une « loi Magnitski » permettant aux pays européens d’interdire d’entrée sur leur territoire et bloquer les comptes et les biens détenus par certains citoyens russes soupçonnés de crimes mais non poursuivis par la justice russe. Dans un sondage IFOP 85% des Français expriment leur soutien à l’adoption d’une telle loi en France. Russie-Libertés appelle le gouvernement et les parlementaires français à voter en urgence une telle loi !

Russie-Libertés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *