Forum-concert « Russie : En lutte pour la liberté » : mobilisation importante pour les Droits humains en Russie

Plusieurs centaines de personnes ont assisté, samedi 6 octobre à Montreuil, au forum-concert « Russie : En lutte pour la liberté ». La journée a commencé sur la place Anna Politkovskaïa, journaliste assassinée le 7 octobre 2006 à Moscou, et s’est terminée dans la salle des fêtes de la mairie par un concert de soutien au groupe Pussy Riot.

Plusieurs personnalités ont pris la parole sur la place Anna Politkovskaïa en présence de sa fille, Vera Politkovskaïa, qui s’était également exprimée pour souligner l’importance que représente pour elle et toute sa famille cet évènement.

Pierre Desgranges, Conseiller municipal de Montreuil et vice-président de la communauté d’agglomération Est Ensemble, Geneviève Garrigos, Présidente d’Amnesty International France et Souhayr Belhassen, Présidente de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, ont insisté sur le travail effectué par Anna Politkovskaïa pour apporter la vérité sur la situation en Russie et en Tchétchénie et lui ont rendu un vibrant hommage. Boris Akounine, célèbre écrivain russe, a remercié les organisateurs et a expliqué l’espoir de changement qui s’est levé en Russie ainsi que les dangers qui pèsent sur le mouvement pour la démocratie.

Lors de la première table ronde sur les nouveaux contestataires en Russie, Artemy Troitsky, personnalité artistique engagée, et Tania Rakhmanova, réalisatrice, ont expliqué les changements qui sont intervenus ces dernières années au sein de la société russe et qui expliquent en partie la très forte mobilisation. Cécile Vaissié, professeur et spécialiste de la Russie, et Anne le Huérou, chercheuse, maître de conférences à l’université Paris Ouest La Défense, ont dressé les portraits de ces nouveaux militants russes, exposé les origines de la mobilisation et la réponse du pouvoir avec l’adoption de plusieurs lois liberticides.

Mylène Sauloy, réalisatrice, et Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l’Est de la FIDH, ont présenté et commenté le documentaire « Qui a tué Natacha ? » sur la militante et journaliste russe Natalia Estemirova, assassinée en Tchétchénie.

La deuxième table ronde portait plus précisément sur les droits humains, avec Karina Moskalenko, avocate de la famille d’Anna Politkovskaïa, Sergey Babinets, défenseur des droits humains, juriste, chercheur au Centre Interrégional contre la Torture (Russie), Joint Mobile Group (Tchétchénie), Stephania Kulaeva, responsable de Anti-Discrimination Center MEMORIAL, Saint Petersbourg, Russieet Anne Nerdrum, Responsable Russie Amnesty International France. Les intervenants ont évoqué les difficultés des défenseurs des droits humains en Russie et le danger que représente l’engagement.

En conclusion des échanges, Eva Joly, eurodéputée et présidente de la commission Développement du Parlement européen, a souligné que l’Europe devait agir face aux atteintes aux droits humains en Russie. Elle a notamment évoqué la défense de la forêt de Khimki, l’importance des listes Magnitsky et la nécessité de donner plus de moyens à la Cour européenne des Droits de l’Homme. Maha Assabalani, membre du Syrian Center for Media and Freedom of Expressio, a insisté sur la politique étrangère de la Russie et le rôle joué dans le conflit syrien.

La journée a continué avec un concert « Free Pussy Riot » et la chanteuse Bielka qui a interprété plusieurs chansons des « bardes » russes. Jeanne Cherhal a interprété la chanson qu’elle a écrite pour les Pussy Riot. Enfin, le célèbre rapeur russe Noize MC a clôturé la soirée en enflammant la salle avec ses textes piquants et engagés.

Forum-concert organisé par : Amnesty International France (AIF), la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH), la Ligue des Droits de l’Homme, la Maison de l’Europe et de l’Orient, la mairie de Montreuil, Médiapart et l’association  Russie-Libertés.

Photos de François Christophe, libres de droits, disponibles ici https://www.icloud.com/photostream/#A55oqs3qNXv0M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *