Lois liberticides en Russie: dangereuse dérive sécuritaire d’un régime apeuré

Communiqué de presse de Russie-Libertés

Lois liberticides en Russie: dangereuse dérive sécuritaire d’un régime apeuré

Le Parlement russe vient d’adopter en un temps record trois lois liberticides. L’association Russie-Libertés dénonce cet acharnement contre les droits humains et les libertés les plus fondamentales et appelle la communauté internationale à condamner la dérive sécuritaire en Russie.
— — —
A peine un mois après la promulgation de la loi limitant sévèrement le droit de manifester, le Parlement russe, sur ordre du Kremlin, vient d’adopter, en un temps record, deux autre lois : loi de censure sur Internet et loi « d’encadrement » des ONG.
La loi qui limite la liberté d’expression sur Internet (au nom d’une prétendue lutte contre la pédophilie) a été votée le 12 juillet. Elle risque d’entrainer une forte censure dans les médias en ligne, les blogs et les réseaux sociaux qui sont les principaux outils d’information des opposants au régime. L’adoption de cette loi a entrainé une vague de protestation sur Internet suivie par des sites importants comme Wikipedia Russie (fermé pendant 24h) ou le moteur de recherche Yandex (qui a affiché un message contre cette loi).
Aujourd’hui, la Douma (chambre basse du Parlement russe) vient d’adopter une loi sur les ONG dont certaines dispositions rappellent une époque que nombreux pensaient révolue. En effet, les ONG qui agissent en lien avec des organisations internationales ou étrangères seront désormais appelées « agents étrangers » et soumises à de nombreuses contraintes administratives.

Ces lois montrent encore une fois que le régime russe craint la contestation et n’a pas l’intention de discuter avec le mouvement populaire. Par ses agissements irresponsables ce régime pousse la Russie vers une confrontation interne au lieu de rechercher le dialogue et une sortie pacifique de la crise politique qui secoue le pays suite aux élections législatives falsifiées de décembre 2011, et qui s’est accentuée depuis l’auto-intronisation de Vladimir Poutine en mars 2012.

L’association Russie-Libertés dénonce l’irresponsabilité du régime russe et l’acharnement contre les droits humains et les libertés les plus fondamentales. Nous appelons la communauté internationale à condamner fermement la dérive sécuritaire en Russie.

Russie-Libertés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *