Conférence « Quelle réponse démocratique face à l’offensive du régime de Vladimir Poutine en Europe ? ». Mardi 25 novembre 2014, de 18h à 20h30.

25novAN

Conférence

« Quelle réponse démocratique face à l’offensive du régime de Vladimir Poutine en Europe ? »

Mardi 25 novembre 2014, de 18h à 20h30

Palais Bourbon, 1er bureau, 126 rue de l’Université 75007 Paris.

Métro Assemblée nationale ou Invalides.

Inscription obligatoire* avant le 24/11 par mail : victorthomas.an@gmail.com

Lire la Suite…

Sergueï Magnitski assassiné il y a 5 ans.

L’avocat Sergueï Magnitski a été assassiné il y a cinq ans, le 16 novembre 2009, dans une prison russe.

Son « crime »? Avoir enquêté sur une affaire d’escroquerie ayant permis le détourner 230 millions de dollars des caisses de l’État russe. Aujourd’hui, cinq ans après sa mort, la Justice russe n’a toujours pas mené d’enquête indépendante et les responsables de ce crime sont toujours en liberté.

Russie-Libertés demande la justice pour Sergueï Magnitski et pour toutes les victimes de l’absence de l’État de Droit en Russie. Nous proposons également d’améliorer la lutte contre la corruption en Russie et d’adopter une « loi Magnitski européenne ».

En savoir plus sur le « dossier Magnitski » : cliquez ici.

En savoir plus sur notre rapport sur le lutte contre la corruption en Russie : cliquez ici.

COLLOQUE : « LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EN FRANCE ET EN RUSSIE »

Russie-Libertés participera au colloque sur la lutte contre la corruption en France et en Russie qui aura lieu le 24 novembre à la Sorbonne.

Plus d’informations ici :

COLLOQUE

LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION
EN FRANCE ET EN RUSSIE

Lundi 24 novembre 2014 de 9h à 18h

Centre Panthéon – SALLE 1 – 12 place du Panthéon- 75005 PARIS

> Consultez le programme

Inscription obligatoire mais gratuite pour tous les adhérents de l’association Russie-Libertés.

Corruption in Russia : English version of our report

report_corruption_english« Corruption in Russia is a major plague and a human rights violation. It is also a trap and a risk factor for French and European companies. In the current context of tensions at the European level, it is important to fight this plague that feeds the system and its abuses.

This report answers the following questions: What can companies do to fight corruption in Russia? What can France do? What can European States, institutions and organisations do? »

Download the English version of the report here.

Non-extradition de Nicolay Koblyakov : Russie-Libertés salue la décision de la Justice

non-extra-nicolay-page-001 - copie

Mise à jour :
Nicolay Koblyakov est bien rentré en France !
Russie-Libertés remercie l’aide de toutes celles et tous ceux qui ont demande sa non-extradition vers la Russie.
RL
Paris, 21/10/14
Communiqué de presse
Le tribunal de Sofia rejette l’extradition de Nicolay Koblyakov vers la Russie !

A l’issue de l’audience qui s’est tenue ce matin, le tribunal de Sofia a décidé de rejeter la demande d’extradition adressée par la Russie et visant Nicolay Kobliakov, militant de l’association Russie-Libertés, tandis que l’interdiction de voyager à l’étranger, dont il était l’objet dans l’attente de la décision du tribunal, a été levée. 

Le Tribunal a notamment considéré que les informations fournies par la Russie aux autorités bulgares au soutien de la demande d’extradition étaient insuffisantes.
Il doit être relevé qu’à l’occasion de l’audience qui s’est tenue ce matin, le Procureur près le Tribunal de Sofia a demandé que l’extradition de Nicolay Kobliakov soit refusée, considérant que la Russie ne présentait pas les garanties suffisantes requises en terme de procès équitable et de respect des droits humains.
Le ministère public peut encore faire appel de la décision rendue par la Tribunal de Sofia.

Russie-Libertés salue cette décision qui constitue une victoire importante pour la Justice et l’État de Droit dans l’Union européenne et un grand soulagement pour tous les défenseurs des libertés et des droits en Europe et en Russie.

Russie-Libertés

Urgent : le tribunal de Sofia a rejeté l’extradition de Nicolay Koblyakov vers la Russie

non-extra-nicolay-page-001 - copie

Urgent : le tribunal de Sofia a rejeté l’extradition de Nicolay Koblyakov vers la Russie !

AFP :
Sofia refuse d’extrader un opposant franco-russe à Poutine

Sofia – Un tribunal de Sofia a refusé mardi d’extrader en Russie un opposant au président russe Vladimir Poutine, le franco-russe Nikolay Koblyakov, a annoncé une porte-parole du tribunal.

La demande d’extradition en Russie de Nikolay Koblyakov a été rejetée, ainsi que l’interdiction de voyager à l’étranger, a déclaré à l’AFP Milena Orozova, chef du service de presse du tribunal de Sofia.

Le parquet a le droit de faire appel, mais le procureur Valentin Kirilov a retiré mardi sa demande d’extradition, a indiqué Mme Orozova.

M. Koblyakov, un entrepreneur, est aussi un des fondateurs de l’association Russie-Libertés, qui a organisé des manifestations contre Vladimir Poutine en France. Il avait été arrêté fin juillet à l’aéroport de Sofia sur mandat d’Interpol, la Russie l’accusant de fraudes.

Le président du jury, Dessislav Lubomirov, a cependant déclaré mardi que les preuves fournies par la partie russe ne suffisaient pas pour prouver une participation personnelle de M. Koblyakov dans le schéma (frauduleux) décrit.

Russie-Libertés avait demandé aux autorités bulgares de ne pas extrader M. Koblyakov, la conformité de son traitement en Russie n’étant pas garantie au regard des exigences de la Convention européenne des droits de l’Homme.

On a gagné la bataille, s’est félicité M. Koblyakov mardi, interrogé au téléphone par l’AFP. Je continuerai à lutter pour établir les valeurs européennes en Russie, entravées par la gouvernance de Poutine et par sa politique en Ukraine, a-t-il ajouté.

M. Koblyakov, qui avait l’interdiction de quitter le pays, a précisé vouloir retourner en France. L’entrepreneur a souligné avoir l’intention de revenir à l’avenir en Bulgarie pour y mener à bien un projet de construction de maisons de retraite.

L’avocate de M. Koblyakov, Me Bilyana Kotsakova, a estimé que l’arrestation de son client montre la nécessité d’un perfectionnement de la législation européenne pour une défense plus efficace des citoyens européens face aux procédures engagées par des pays tiers. La France n’avait pas de possibilité légale de réagir, alors que son ressortissant était arrêté dans un autre pays européen sur mandat d’Interpol, a-t-elle déclaré à l’AFP.

(©AFP / 21 octobre 2014 12h38)

Lettre ouverte à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Lettre ouverte à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères publiée aujourd’hui dans le journal Libération.

Plusieurs ONG se mobilisent contre l’extradition vers la Russie d’un militant des droits de l’homme franco-russe, arrêté en Bulgarie cet été.
Lire la Suite…

Mucem : table ronde : entre Russie et Europe, l’Ukraine

Elena Colombo, une des responsables de Russie-Libertés, participera Jeudi 16 octobre 2014 à 18h30 à la table ronde « entre Russie et Europe, l’Ukraine » qui se déroulera au Mucem à Marseille.

Programme et informations ici : http://www.mucem.org/fr/node/2712

Pour la liberté d’association

La loi relative aux « agents de l’étranger » a été adoptée en juin 2012 et est entrée en vigueur en novembre 2012.

Depuis, des centaines d’ONG ont fait l’objet d’« inspections » inopinées. Plusieurs ont écopé d’amendes et ont été contraintes de fermer. En juin 2014, la loi a été modifiée, autorisant le ministère de la Justice à enregistrer les ONG en tant qu’« agents de l’étranger », sans leur consentement. Plus d’une douzaine d’entre elles ont ainsi déjà été enregistrées par le Ministère de la Justice.

Plus de soixante ONG de Bulgarie, France, Finlande, Allemagne, Irlande, Kenya, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Russie, Espagne, Suisse, Royaume-Uni ont signé cette lettre ouverte . La lettre sera remise au Président russe le 21 novembre 2014, date anniversaire de l’adoption de cette loi et de la répression qui s’en est suivie.
Lire la Suite…

Anna Politkovskaïa assassinée il y a 8 ans.

10440727_455494257922641_1880080969970225710_nLa journaliste russe Anna Politkovskaïa a été assassinée à Moscou il y a 8 ans. Aujourd’hui les responsables de sa mort sont toujours en liberté.

Réclamons la justice pour Anna !

Mardi 7 octobre 2014 de 18h30 à 19h30 un rassemblement en mémoire d’Anna Politkovskaïa est prévu devant l’ambassade de Russie à Paris.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 53 autres abonnés